15-12-24

Réponses à la prière

“Car avec Dieu, rien n’est impossible “

Luc 1 : 37

Samuel, étranger résidant en Libye, est en train de lire sa bible pendant une pause au travail. Une de ses collègues, Amal, lui demande ce qu’il fait et il lui répond qu’il aime lire la bible et apprendre à mieux connaître Jésus.

Amal dit à Samuel qu’elle a rêvé de Jésus. Dans son rêve elle ne voyait pas clairement le visage de Jésus mais elle savait que c’était lui. Il faisait nuit, une lumière a percé les nuages, le sol s’est transformé en eau. Elle a vu Jésus et elle a eu peur. Elle raconte ensuite à Samuel qu’elle fait souvent de tels rêves. Un ou deux jours plus tard Samuel a partagé son témoignage avec Amal. Dieu l’a transformé, il s’est détourné du mal et Dieu lui a donné une vie nouvelle, Il a changé son cœur. Amal très attentive s’exclame ” Remercie ton Dieu pour ce qu’il a fait pour toi “.

Samuel ne peut pas aller plus loin avec Amal à cause des restrictions culturelles entre hommes et femmes. Il espère pouvoir la mettre en contact avec une femme qui connaît Jésus.

Dans une autre ville, un couple libyen qui suit Jésus reçoit l’onction d’huile par d’autres croyants afin d’être puissamment fortifié par le Saint Esprit et de devenir courageux pour annoncer la Bonne Nouvelle.

Le mois suivant, l’un d’entre eux a eu l’occasion de prier pour un membre de la famille et celui- ci a été guéri. Un autre croyant libyen témoigne que le Saint Esprit a enlevé la peur constante qu’il avait et lui a donné la paix, et depuis il prie et étudie la Parole avec une grande joie.

Nous arrivons à la fin de notre année de prière pour la Libye, mais ne cessons pas de prier pour ce pays. Vous recevrez toujours des nouvelles, mensuelles et non plus hebdomadaires. Apportons cette nation à Dieu comme l’Esprit nous le rappelle. Nous sommes reconnaissants pour les témoignages comme ceux ci-dessus. Dieu a répondu à nos prières. Prions Dieu qu’il y en ait toujours davantage, et que les Libyens se lèvent et prennent leur place devant le trône de Dieu.

Lisez, priez et méditez Esaie 60 : 1-3


15-12-17

Honte et peine

” On l’appellera Emmanuel c’est-à-dire Dieu avec nous “

Matthieu 1 : 23

Khadijah n’a jamais vu ses ravisseurs arriver alors qu’elle rentrait du collège à la maison un jour d’hiver. Tout s’est passé très vite, même aujourd’hui elle ne se rappelle pas clairement des faits. Elle est toujours encore hantée par des cauchemars. Pendant trois jours ils l’ont kidnappée puis ils l’ont jetée sur le seuil de ses parents. Elle a été battue, ses vêtements ont été déchirés. Sa famille a été dévastée. Ils savaient que les voisins allaient parler d’eux. Ils étaient couverts de honte et ont décidé que Khadijah ne pouvait plus vivre avec eux dorénavant. Ce qui s’est passé n’est certes pas de sa faute mais elle est devenue une cause de déshonneur. Ils l’ont renvoyée, sans famille, déshonorée et déshéritée.

Salah est un homme qui, lui aussi, a été enlevé sur son trajet pour aller au travail. Il a été kidnappé et gardé en demandant une rançon pour sa libération. Ses kidnappeurs ont menacé de le tuer si la famille ne payaient pas.

Mohamed a été enlevé pendant 2 mois, ses ravisseurs l’ont gardé dans un container les yeux bandés et ils le battaient régulièrement.

Actuellement ces faits sont très courants en Libye. Quiconque a de l’argent a peur de devenir la cible des bandits qui peuvent les kidnapper, les menacer ou intimider un membre de leur famille.

Alors que nous méditons sur la venue de Jésus sur terre en cette période de fin d’année, prions pour les Libyens, qu’ils trouvent le salut, le réconfort et la guérison en Jésus. Prions que ceux qui suivent Jésus conduisent d’autres Libyens à Lui, ceux qui ont soif de salut et de réconfort.

Lisez, méditez et priez Esaie 11 : 1-10


15-12-10

 Le cœur de Dieu

” Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. “

Jean 20 : 21

Un croyant libyen vivant en dehors du pays partage un rêve qu’il a eu il y a quelques années :

” En rêve je me voyais retourner dans le pays de mes pères, la Libye. C’est un pays d’oliviers. Dans mon rêve j’ai vu les arbres couverts d’olives, des olives de taille beaucoup plus grosse que la normale. Elles étaient noires, couvertes de gouttes d’huile. La récolte est prête. Mais j’étais triste car mon père restait assis. Je l’ai regardé en disant : qu’est ce qui se passe ? Pourquoi ne récoltes-tu pas les olives ? La récolte est prête.

Il m’a regardé lui aussi et m’a dit :” je n’ai personne pour m’aider.” Moi, j’étais triste parce qu’en marchant je voyais les olives sur le sol et l’huile qui coulait. Les olives étaient prêtes à être récoltées. Dans d’autres pays les gens étaient tous en train de récolter les olives, mais pas chez mon père.

Je me suis réveillé, triste. J’ai partagé ce rêve avec un responsable de mon église. Voilà l’explication : les olives représentent le cœur des gens en Libye. Le père c’est notre Père céleste. Personne ne se bouge pour la récolte, le pays n’a pas d’ouvriers qui partagent la Bonne Nouvelle. Les olives qui dégorgent d’huile, c’est le cœur des Libyens prêts pour l’œuvre de Dieu. “

” Si Jésus Christ est Dieu et qu’il est mort pour moi, aucun sacrifice n’est trop grand pour Lui à Son Service ” C.T. Studd

Lisez, priez et méditez Luc 2 : 8-18


15-12-03

Le chaos

“Il étendra son autorité et assurera une paix sans fin “.

Esaie 9 : 6

Thoraya est habituée à accepter tout ce qui arrive comme étant la volonté de Dieu. Elle ne se pose aucune question sur ce que la vie lui apporte. Malgré le fait que sa famille et sa tribu n’aimaient pas beaucoup le président Kadhafi, ils ne vivaient pas trop mal. Lors de la révolution de 2011 des membres de la famille de Thoraya ont combattu avec les rebelles, ils ont été tués et la famille est fière parce qu’ils sont morts en martyrs pour une Libye nouvelle et libre. Malgré les difficultés du nouveau gouvernement mis en place, ses amis et elle sont heureux de vivre et satisfaits de leur religion. Ils ne se questionnent pas au sujet de leur vie.

Depuis un an et demi cela change. La vie est beaucoup plus instable que sous Kadhafi. Depuis les premières élections en 2012, le nouveau gouvernement n’a pas réussi à contrôler les très nombreuses milices et les groupes armés qui ont pris le pouvoir pendant la révolution de  2011.

Ces groupes se sont multipliés et le combat pour contrôler le pays continue. Un rapport récent de l’ONU estime qu’il y a 1700 groupes armés et milices actifs en Libye. Certains de ces groupes profitent de l’instabilité actuelle pour raviver de vieilles querelles entre tribus.

Les Libyens ne se sentent plus en sécurité. La loi ne les protège plus et la police a souvent peur d’intervenir et n’est plus opérationnelle.

L’ONU considère que 2, 44 millions de Libyens c’est-à-dire la moitié de la population a été touchée par les combats, cela entraîne des restrictions alimentaires, des manques d’eau, d’électricité et de médicaments. La qualité de vie et l’accès aux services de base sont très variables d’un endroit à l’autre du pays. A Tripoli la situation est pire qu’il y a 5 ans mais plus stable qu’à Benghazi. La majorité des Libyens interrogés par l’ONU en août dernier disait que les enfants pouvaient aller à l’école alors qu’à Benghazi il n’y a  plus que 50% qui y vont depuis l’intensification des combats en 2014.

Beaucoup de Libyens, comme Thoraya et ses amis, sont de plus en plus désespérés. Ils se trouvent souvent engagés dans des discussions sur tout ce qui va mal dans le pays. Thoraya les a tous choqués quand elle a dit que c’est la religion qui est la cause de toutes ces calamités. De plus en plus de Libyens posent des questions qu’ils n’auraient jamais posé auparavant.

Même si en Libye il y a des changements de gouvernement, de direction, les ténèbres en place à cause des péchés commis au cours des générations, ne bougent pas.

Crions à Dieu, que la lumière de Dieu brise la malédiction qui règne sur ce pays, que les Libyens puissent chercher et trouver Jésus.

Lisez, méditez et priez Matthieu 2 : 1-11


15-11-26

La Parole de Dieu

Celui qui est la Parole est devenu un homme et il a vécu parmi nous, plein de grâce et de vérité. Nous avons vu sa gloire, la gloire que le Fils unique reçoit du Père.

Jean 1.14

J’avais 18 ans et j’ai décidé de suivre Jésus. Quelque chose dans mon cœur m’exhortait à me donner à Jésus.Pendant une journée, je l’ai suivi, mais j’ai tout rejeté car j’avais peur de ma famille et j’avais entendu des histoires au sujet de personnes qui avaient été tuées à cause de leur foi chrétienne. Ma communauté musulmane n’était pas zélée. Ils ne savaient rien sur les autres religions et ne se posaient pas de question. Ils attendaient de chacun qu’ils acceptent simplement les croyances musulmanes qui étaient aussi dures et immuables qu’un roc.

Un jour j’ai croisé la route d’un chrétien humble qui faisait des travaux de réparation chez mon frère. Quand j’ai parlé avec lui, il était doux et son visage rayonnait. J’ai pensé qu’il était chrétien à cause de son nom et j’étais encore plus attiré vers lui. Je l’ai vu souvent et je lui ai demandé de me parler de Christ et de la Bible. Je n’ai jamais cru que la Bible était falsifiée et j’étais surpris que mes amis musulmans le pensaient car le Coran dit clairement qu’il faut la lire et y croire. Et le Coran dit même aux musulmans que s’ils ont des questions, ils interrogent le peuple du Livre, c’est à dire les chrétiens.

Quand je lui parlais de la Bible, il me proposa de m’en donner une pour que je la lise seul. Il m’a dit que c’était la sienne qu’il me donnait, car en Libye on ne trouve pas la Bible dans les librairies. Je pris sa Bible avec joie mais en même j’étais effrayé car j’avais peur que ma famille la découvre. Aussitôt que j’ai commencé à lire la Bible, seul dans ma chambre, j’ai eu de la joie dans mon cœur. J’étais attiré mais ce n’était pas très profond.

Après une semaine, je lui ai rendu sa Bible et lui ai demandé de m’enseigner davantage sa foi. Mais il est retourné dans son pays avant que cela ne puisse se faire. Je lui ai demandé de me ramener une copie de la Bible à son retour. C’est ainsi que j’ai commencé à étudier la Bible et les enseignements du Christ. J’ai appris ce qu’était la puissance de Christ et j’étais heureux de partager ma vie avec le Seigneur. J’ai commencé à prier véritablement en Christ, j’ai abandonné les cinq temps de prière musulmans qui me sont apparus comme un devoir futile.
Un soir de nouvel an, j’ai prié simplement : « Au nom des anges du Seigneur et au nom du Messie, je t’appelle, Seigneur du ciel. Libère mon corps du péché pour l’éternité. Je demande cela au nom de Jésus-Christ, Amen ». J’ai proclamé que Jésus est mon Seigneur, mon rédempteur, celui qui est ressuscité des morts pour moi et pour toute l’humanité pour nous sauver de nos fautes. Je n’ai plus connu la peur ni l’insécurité car le Seigneur était avec moi, ma lumière, mon salut.

Cette nuit-là, j’ai dormi complètement détendu dans mon esprit. J’ai voulu crier très fort pour que le monde sache ce qui m’était arrivé. Je me suis repenti et j’ai accepté Christ comme Seigneur et Sauveur.

Lisez, méditez et priez Jean 6 : 36-40


15-11-19

La diaspora libyenne

Continuez à vous aimer les uns les autres comme des frères. N’oubliez pas de pratiquer l’hospitalité. En effet, en la pratiquant certains ont accueilli des anges sans le savoir. 

Heb 13.1-2

On estime à 2 millions le nombre de Libyens qui vivent dans les pays voisins, en Tunisie, en Egypte, mais aussi dans les pays occidentaux. Quelques-uns sont reconnus comme réfugiés, et il est donc difficile de connaître le nombre exact. Certains ont quitté le pays à cause de leurs liens avec le régime de Kadhafi. D’autres sont partis pour parfaire leur éducation  et ne sont pas revenus à cause de l’insécurité et de l’incertitude dans le pays. Certains enfin sont partis à cause de la violence.

Leurs besoins physiques ne sont pas aussi désespérés que ceux de nombreux réfugiés africains ou moyen-orientaux qui ont traversé la Libye pour venir en Europe. Mais les Libyens qui vivent en dehors du pays soupirent après une amitié et des relations avec les autochtones de leur pays d’accueil. Il est difficile d’atteindre les Libyens avec l’Evangile lorsqu’ils restent en Libye mais, en dehors du pays, ils ont de nombreuses occasions d’entendre la Bonne Nouvelle.

André qui a travaillé en Libye nous parle de l’expérience suivante : récemment, je suis entré dans le café libyen d’une ville européenne où vivent de nombreux Libyens. J’ai commencé une conversation animée avec un Libyen conservateur dont les dernières paroles m’ont étonné. « Je vis ici depuis 12 ans, et c’est la première fois que j’ai une conversation avec quelqu’un d’ici, a-t-il dit ». En comparaison, je me suis souvenu de mon séjour en Libye et de la chaleur de l’accueil que j’y avais reçu.

Un croyant libyen a expliqué : « Les Libyens sont très sociables. Ils aiment partager un repas. La vie sociale est importante ainsi que le respect mutuel. S’ils voient cela, ils se sentiront accueillis. La Bible parle de l’amour les uns pour les autres. Quand les chrétiens manifestent amour et sympathie, les Libyens sont attirés vers Jésus. Mais quand les gens attaquent le Coran ou qu’ils ont une attitude de suspicion : « j’ai raison et tu as tort », alors les gens se détournent.

Priez que l’Église de Dieu apporte une réelle hospitalité à ces Libyens étrangers dans d’autres pays, car nous étions étrangers pour Dieu et nous avons eu le privilège d’être acceptés comme amis de Dieu.

Lisez, méditez et priez Eph 2


15-11-12

Continuez à demander

Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira la porte.

Mat 7.7

Youssef aime beaucoup parlé de religion avec son ami d’origine étrangère John qui est chrétien. Il est intrigué par sa foi, mais parfois on peut avoir l’impression que Youssef est plus intéressé par la discussion elle-même que par la recherche de la vérité.

Ahmed, un cousin de Youssef, a acheté une Bible après avoir vu un film quand il était à l’étranger. Quand il est rentré en Libye, il a posé quelques questions à John à propos de la vie de Jésus et pour savoir pourquoi il était mort pour nos péchés. Il n’est pas sûr de pouvoir faire confiance à tout ce qui est écrit dans la Bible, car comme la plupart des musulmans, Ahmed pense que la Bible a été falsifiée.

Pour Youssef, comme pour Ahmed, la religion, c’est finalement cumuler des points avec Dieu. Ils croient par exemple que l’on gagne plus de points en priant à la mosquée qu’en priant à la maison. Faire l’aumône généreusement aux pauvres et aux nécessiteux vous donne aussi des points. Au jour du jugement Dieu va mettre toutes vos œuvres bonnes et mauvaises sur une balance. Si les bonnes œuvres sont plus lourdes que les mauvaises, c’est possible que Dieu vous accueille dans son paradis. Youssef et Ahmed voient bien que John parle différemment de la prière, du salut ou du jeûne mais ils pensent qu’il se trompe.

Tareq est un autre libyen qui est l’ami d’un autre étranger qui s’appelle Paul qui travaille dans son pays. Par simple curiosité, Tareq a questionné son nouvel ami à propos de sa religion. Après cette conversation, Tareq a téléchargé la Bible et il a lu le livre de l’Apocalypse. Il avait déjà entendu quelques histoires sur Jésus et il avait entendu que Jésus avait des cheveux blancs. Tareq a été surpris de lire dans le texte de l’apocalypse que Jésus était présenté avec des cheveux blancs. Certains des amis de Tareq ont aussi commencé à lire des choses sur Jésus et sur la Bible et à poser des questions à Paul.

Les Libyens font tout ce qu’ils peuvent pour faire en sorte que les invités se sentent à l’aise chez eux et ils peuvent parfois poser des questions par simple courtoisie pour lancer une conversation, mais cela ne veut pas forcément dire qu’ils veulent en savoir davantage. Et pourtant Dieu met des Libyens en contact avec ses disciples de bien des manières et ce qui est au départ une simple conversation polie peut lancer quelque chose de plus profond et encourager à aller plus loin dans la recherche de la vérité.

L’instabilité et le chaos ont déstabilisé les Libyens dans leur vie quotidienne et les ont conduits à chercher plus profondément la paix et la vérité. La Bible dit que nous ne devons pas nous lasser en faisant le bien, mais que nous aurons une récolte au moment venu (Gal 6.9). Ne nous lassons pas de  demander et de frapper à la porte du ciel pour que les yeux des Libyens s’ouvrent et qu’ils voient leur besoin d’un sauveur. Prions pour qu’ils viennent à Jésus et qu’ils lui fassent connaître leurs besoins afin qu’il puisse les sauver et les guérir.

Lisez, Méditez et Priez Marc 10 : 46-52


15-11-05

Frontières
 
Le Seigneur affirme à ce sujet : “Moi-même je serai là, comme une muraille de feu autour de la ville, et j’y manifesterai ma présence glorieuse.”

Zacharie 2.9


 www.talkradionews.com

La Libye a 1770 km de littoral et 5000 km de frontières terrestres dans un désert très peu habité. Khadafi, assassiné pendant la révolution de 2011, réclamait 5 billions € à l’Europe chaque année pour compenser les coûts de la surveillance des frontières et de la lutte contre la contrebande. Il a utilisé sa police de l’immigration pour mettre une pression sur l’Europe. Il ouvrait ou fermait ses ports aux migrants en fonction de l’état de ses relations avec l’Europe et en particulier avec l’Italie, son ancienne puissance coloniale. Depuis la chute de Khadafi, en l’absence d’autorité gouvernementale solide, les frontières poreuses de la Libye ont été prises en charge par l’État Islamique et d’autres groupes extrémistes, les milices et les trafiquants en tout genres. La contrebande aux frontières génère des millions de dollars et les différents groupes ont utilisé le trafic des êtres humains, les armes, la drogue pour financer leurs activités. Pour les Touaregs et les Tebus, c’est dans la collaboration avec ce trafic transfrontalier qu’ils trouvent désormais leur plus grande source de revenus.

Le manque d’unité gouvernementale et de forces de police solide permet à ce trafic de prospérer. Ce n’est pas seulement destructeur pour la Libye, mais aussi pour les réfugiés d’Afrique et du Moyen-Orient qui sont exposés aux dangers.

Des Africains sub-sahariens entrent illégalement en Libye par les frontières du sud avec le Soudan, le Niger ou le Tchad. Les Syriens qui représentent une proportion importante de ces migrants illégaux arrivent par l’Algérie.

En Tunisie, il y a eu deux attaques terroristes cette année et les autorités tunisiennes mettent cela sur le compte du manque de surveillance de la frontière avec la Libye. Lors de ces deux attaques, les Tunisiens impliqués avaient traversé la frontière pour être formés par l’État Islamique en Libye.

Les frontières poreuses de la Libye ont permis aux forces des ténèbres de détruire la vie de Libyens et d’autres. Alors que vous priez cette semaine, priez que Jésus, la lumière du monde, puisse éliminer ces puissantes forces des ténèbres.

Lisez, méditez et priez Ps 18 : 7-15


15-10-29

Koufra

“En effet , je vais faire quelque chose de nouveau qui grandit déjà . Ne le voyez-vous pas ? Oui, je vais ouvrir un chemin dans le désert , je vais faire couler des fleuves dans ce lieu aride.”

Esaie 43 : 19

 

Le sud de la Libye est dominé par de larges bandes de désert du Sahara. Au milieu de ce désert on trouve le bassin de Koufra . Ce bassin est composé de quelques oasis. Elles seraient sans importance si elles n’étaient placées à un endroit stratégique au beau milieu du désert .

Du fait de cet emplacement, Koufra a été pendant longtemps un centre de commerce légal et illégal. C’est une plaque tournante pour la contrebande, la drogue, toutes sortes de trafics, entre autres celui des migrants qui traversent la frontière illégalement. La région est gouvernée par un cartel tribal qui défie tout gouvernement et qui poursuit ses échanges et maintient son autonomie en partageant une partie des profits avec le gouvernement en place.

La région est aussi un centre religieux pour l’ordre des Senoussis, une branche de l’islam soufiste. Cela a démarré en 1894 lorsque le chef des Senoussis décida d’aller à Koufra pour des raisons de sécurité. En 1951, le chef des Senoussis le roi Idriss a gouverné la Libye et il est resté au pouvoir jusqu’au coup d’état de Kadhafi en 1969.

Koufra est intimement lié à tous les mouvements politiques et religieux et au flux des migrants. Actuellement Koufra semble dominé par son côté à la fois négatif et dangereux. Priez pour qu’au contraire Koufra devienne un lieu de bénédictions, un centre influant positivement. Priez que les gens se rendent compte de ce qu’ils sont en Christ, que Ses plans et Ses projets sont bien plus grands et bienfaisants que tout ce qu’ils connaissent actuellement.

Lisez , méditez et priez Esaie 35 : 4 – 8


15-10-22

Koufra

“En effet , je vais faire quelque chose de nouveau qui grandit déjà . Ne le voyez-vous pas ? Oui, je vais ouvrir un chemin dans le désert , je vais faire couler des fleuves dans ce lieu aride.”

Esaie 43 : 19

 

Le sud de la Libye est dominé par de larges bandes de désert du Sahara. Au milieu de ce désert on trouve le bassin de Koufra . Ce bassin est composé de quelques oasis. Elles seraient sans importance si elles n’étaient placées à un endroit stratégique au beau milieu du désert .

Du fait de cet emplacement, Koufra a été pendant longtemps un centre de commerce légal et illégal. C’est une plaque tournante pour la contrebande, la drogue, toutes sortes de trafics, entre autres celui des migrants qui traversent la frontière illégalement. La région est gouvernée par un cartel tribal qui défie tout gouvernement et qui poursuit ses échanges et maintient son autonomie en partageant une partie des profits avec le gouvernement en place.

La région est aussi un centre religieux pour l’ordre des Senoussis, une branche de l’islam soufiste. Cela a démarré en 1894 lorsque le chef des Senoussis décida d’aller à Koufra pour des raisons de sécurité. En 1951, le chef des Senoussis le roi Idriss a gouverné la Libye et il est resté au pouvoir jusqu’au coup d’état de Kadhafi en 1969.

Koufra est intimement lié à tous les mouvements politiques et religieux et au flux des migrants. Actuellement Koufra semble dominé par son côté à la fois négatif et dangereux. Priez pour qu’au contraire Koufra devienne un lieu de bénédictions, un centre influant positivement. Priez que les gens se rendent compte de ce qu’ils sont en Christ, que Ses plans et Ses projets sont bien plus grands et bienfaisants que tout ce qu’ils connaissent actuellement.

Lisez , méditez et priez Esaie 35 : 4 – 8


15-10-16

Les médias

” Vous me chercherez et vous me trouverez parce que vous me chercherez de tout votre coeur.”

Jérémie  29:13

Une enseignante libyenne, bien connue, qui a travaillé en Occident, a écrit un article sur un site de nouvelles, très populaire en Libye. Le sujet concernait les événements actuels dans le pays. Elle écrit avoir convaincu cinq jeunes femmes libyennes de revenir à l’islam. Ces femmes étaient devenues chrétiennes en suivant des messages évangéliques partagés sur les réseaux sociaux. Cependant la dernière de ces femmes lui dit ” C’est ce Seigneur que je veux suivre et louer. Il est un Dieu d’amour, de paix et d’honnêteté, différent de ce que nous voyons dans l’islam,particulièrement en ces jours de querelles, de conflits, de contradictions et de cruauté. Il est le seul qui garantit le paradis à ceux qui croient….Regarde ce que Dieu m’a dit aujourd’hui….” La jeune femme a montré un message sur son téléphone au professeur ” Une lettre de ton Père céleste…. “

Cela servit de déclencheur spirituel au professeur. Alors que les cheiks et les chefs religieux en Libye argumentent et sont incapables de répondre aux questions et ne permettent pas aux jeunes de remettre en cause leur religion, ces jeunes femmes cherchaient et elles ont trouvé un autre chemin vers Dieu. Le professeur a rencontré plusieurs adolescents qui ont accepté ce chemin – le Chemin de Jésus – et qui disent avoir trouvé joie et paix en Jésus .

Elle a relevé des textes de l’écriture et des conversations spirituelles sur le site internet, beaucoup de Libyens ont visité ce site et se sont interrogés. Le professeur a décrit ceci comme étant ” une voix libyenne pour les Libyens “. Nous louons Dieu pour ce professeur utilisé par Dieu pour aider les gens à trouver le chemin qui mène à la vérité .

Dieu utilise toute la technologie numérique pour non seulement communiquer le message de l’évangile aux Libyens mais aussi pour encourager les Libyens qui suivent Jésus. Grâce à internet, on peut atteindre les Libyens qui consultent des sites ou les réseaux sociaux. De plus en plus de personnes ont accès à internet sur leur téléphone mobile, ils visitent des sites chrétiens , facebook etc., et cherchent des réponses à leurs questions et à leurs problèmes .

Cela ne fait pas plaisir à tout le monde et les autorités essaient de bloquer les sites chrétiens pour qu’ils ne soient pas accessibles en Libye .

Alors que nous méditons l’Écriture, prions que les Libyens cherchent et trouvent la vérité en Jésus en consultant les réseaux sociaux. Que le Saint Esprit, par le moyen d’internet, mette en relation des croyants et des personnes qui cherchent, et qu’aucune puissance ou autorité ne fasse obstacle à ce projet.

Lisez, méditez et priez Esaie 55 : 1 – 11


15-10-08

Les Touaregs

“Chantez à Dieu, chantez ! Chantez à notre roi, chantez ! Car Dieu est roi de toute la terre. Chantez un cantique ! “

Psaume 47 : 7, 8


www.ibtimes.co.uk

Malgré le climat actuel de conflit et de dépression économique, les tribus touaregs se sont retrouvées début juin à Ghat pour leur festival annuel de musiques et de traditions. Que leurs chants et leurs danses soient un hymne de louange pour le Roi !

20 000 Touaregs vivent dans le sud-ouest du pays près des villes de Awbari et de Ghat. Les Touaregs sont des nomades du désert du Sahara et aujourd’hui on les retrouve dans les pays avoisinants, au Niger, au Mali et en Algérie. En Libye les Touaregs parlent un dialecte berbère, le tamaheq.

Sous le régime politique précédent, les Touaregs étaient marginalisés, la citoyenneté leur était refusée et politiquement ils n’étaient pas représentés. Pendant la Révolution, Kadhafi a engagé des Touaregs originaires d’autres pays pour combattre avec lui. Une autre tribu, les Tebous, s’est battue avec les révolutionnaires . Depuis 2011 il y a eu des affrontements continuels entre les Tebous et les autres tribus. La source principale de conflit c’est le contrôle des routes commerciales et les gisements pétroliers. Récemment les anciens des Touaregs locaux et les anciens des Tebous ont convenu d’un cessez-le-feu et l’on espère que cela aboutira à des accords de paix.

Prions pour que les Touaregs ne soient pas à nouveau marginalisés suite à la présence grandissante de groupes islamistes dans le sud du pays. Qu’au contraire leurs besoins soient reconnus et qu’ils puissent avoir du travail, se développer économiquement ; et que l’État reconnaisse leur langue et leur culture et qu’ils bénéficient de la citoyenneté plus facilement et des droits qui en découlent.

Lisez, priez, méditez  Romains 15 : 9-13


 15-10-01

Des rêves et des visions

“Après cela, je répandrai mon souffle sur tous : vos fils et vos filles deviendront prophètes, vos anciens auront des rêves, et vos jeunes gens des visions.”

Joël 2 : 28

A 10 ans Waleed a fait un rêve : une porte s’ ouvrit dans le ciel pour lui, derrière cette porte les gens portaient des vêtements blancs et une grande lumière les entouraient.

Puis, un peu plus tard quand il était adolescent, cette porte s’ouvrit à nouveau pour lui de la même façon. Après de nombreuses années de soif de vérité, en respectant le mieux possible les cinq prières rituelles, et en criant à Dieu, il rencontra quelqu’un qui suivait Jésus et qui lui fit connaître la Bible.

La nuit où Waleed accepta Jésus comme Seigneur et Sauveur, Christ lui apparut à nouveau dans un rêve : Jésus était crucifié à la croix, avec son corps percé. Il observait Waleed s’approcher de la croix. Au matin, quand Waleed se réveilla,  il raconta  à sa mère qu’il avait rêvé de Jésus crucifié et percé à la croix.

Sa mère lui dit : ” Cela signifie que tu as eu une puissante victoire sur quelque chose ” et elle ne lui fit aucun reproche. La nuit suivante Christ lui apparut dans une image magnifique, il ouvrit la Bible pour lui et lut dans le Livre de Vie, puis dit à Waleed : “Je suis la Vérité et la Vie.”

La vision se poursuivit et après deux jours Christ lui apparut dans un grand bruit. La Bible était ouverte et ses paroles furent proclamées par une lumière. Jamais il n’avait vu une telle lumière dans sa vie. Lorsqu’il se réveilla il se souvint d’un rêve qu’il avait eu à l’âge de dix ans.

Il connaissait le secret dans son coeur, son amour pour Christ et la religion de l’amour et de la communion avec le Seigneur. Il savait qu’il avait reçu la vie éternelle grâce à son amour pour Christ. Maintenant il vit pour Christ, sa famille l’ignore car il sait ce qui peut arriver, cela peut lui coûter la vie. Il essaie de partager sa foi avec des personnes qu’il rencontre.

Waleed dit : ” Avant de rencontrer Christ, je ne connaissais pas le sens de la vie, je l’ai connu par l’amour que j’ai pour Lui dans mon coeur. ”

Dieu attire des Libyens à Lui par les rêves et les visions. Un croyant libyen explique que les rêves sont très importants pour les Libyens. Si quelqu’un a un rêve ou une vision il prend cela au sérieux, et il est prêt alors à écouter et à recevoir Jésus Christ. Lorsqu’ils acquièrent une Bible , non seulement ils la lisent mais ils la “dévorent.” Continuons à demander à Dieu que les rêves et les visions augmentent.

Lisez, méditez , et priez  1 Jean 1 : 1-7


15-09-24

Tobrouk

En effet, ils n’ont pas compris comment Dieu rend les hommes justes devant lui et ils ont cherché à établir leur propre façon d’être justes. Ainsi, ils ne se sont pas soumis à la façon dont Dieu rend les hommes justes.

Rom 10.3

Tobrouk, environ 120 000 habitants, est une ville portuaire sur la côte méditerranéenne à l’est du pays près dela frontière égyptienne. La ville a un port important naturellement protégé. C’est certainement le port d’Afrique du Nord le mieux protégé mais il n’y a pas de débarcadère car le site est entouré de falaises et de zones désertiques. Le désert environnant est peu peuplé. On y trouve des nomades avec leurs troupeaux qui se déplacent d’oasis en oasis. Durant la seconde guerre mondiale la ville a fait parler d’elle car c’était une place forte pour les alliés assiégés alors qu’ils essayaient de retarder l’avancée des Allemands en Égypte. Après  l’indépendance de la Libye en 1951, le roi Idris de Libye a installé son palais à Bab Zaytun dans la ville. Traditionnellement c’était une place forte de la dynastie royale des Zenussi et l’une des premières villes à se rebeller contre Kadhafi. Dès le début de la révolution de 2011, la ville s’est trouvée sous le contrôle du Conseil National de Transition opposé à Kadhafi.

En septembre 2014, la Maison des Représentants,  nouveau gouvernement de  la Libye reconnu au niveau international a déménagé de Tripoli à Tobrouk. Ceci s’est passé après la prise de Tripoli par une milice appelée ‘Aurore de la Libye’ en août 2014. Cette milice a installé une assemblée concurrente au Congrès Général National.

Il y a eu moins de violences à Tobrouk que dans les autres villes libyennes, mais il y en eut quand même. En mai 2015, des tireurs ont essayé d’assassiner Abdullah al-Thinni, premier ministre du gouvernement légitime. Il était en route pour l’aéroport et il a réussi à échapper à ses agresseurs. Ceux-ci étaient liés aux chefs tribaux de Tobrouk.

Tobrouk joue un rôle clé dans les affaires courantes de la Libye. Plusieurs tentatives de paix entre les gouvernements de Tripoli et de Tobrouk ont été rejetées. Tout récemment,  on pouvait lire sur une page Facebook sur Tobrouk :

“Ne pensez pas trop mais pardonnez beaucoup. Dieu ouvre les portes par le pardon et non par la réflexion.

Demandez pardon au Dieu tout-puissant et repentez-vous.”

Peut être que c’est la clé de la réconciliation entre le peuple de Tobrouk et le reste de la Libye. Alors que nous prenons du temps pour prier pour la ville, prions pour la réconciliation avec Dieu par Jésus-Christ.

Lisez, méditez et priez en lisant 2Cor 5.18-21


15-09-18

Aid al-Adha

Et le lendemain, Jean vit Jésus venir à lui et il dit : voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde

Jean 1.29

Omar, la trentaine, célibataire,  est un homme d’habitude sociable et extraverti. Récemment la situation en Libye l’a profondément déprimé. Lors de la révolution de 2011, il a combattu aux côtés des rebelles mais depuis ce temps, il ne s’est joint à aucune milice. De nos jours, il est devenu dangereux de marcher en ville. Un jour, alors qu’il faisait des courses pour sa famille il s’est trouvé pris dans des tirs croisés et a dû s’enfuir pour sauver sa vie. “Ce que je veux, c’est juste la paix, la paix,la paix…”. Il ne travaille pas et passe une grande partie de son temps devant son écran de télévision ou son ordinateur espérant oublier. Il a honte de son pays et il est embarrassé par l’injustice,  par le massacre de victimes innocentes organisé par différents groupes et spécialement l’Etat Islamique. Les tueries perpétrées par cette organisation ont choqué le monde entier cette année ; lui et d’autres Libyens comme lui sont encore plus horrifiés que le monde occidental par ces exécutions barbares.

Cette semaine, c’est le pèlerinage à la Mecque, le Hajj, l’un des cinq piliers de l’islam. Beaucoup de musulmans comme Omar n’iront pas à la Mecque mais ils célébreront l’Aid al -Adha. On sacrifie un mouton comme Abraham l’a fait il y a des milliers d’années. Après les prières du matin à la mosquée où on lit l’histoire d’Abraham (quelque peu différente de celle de la Bible), les hommes retournent à la maison, ils tuent le mouton (quelquefois c’est un chameau que l’on partage à plusieurs familles) ; les femmes passent le reste de la journée à préparer différents plats. Les deux jours suivants, on visite les amis et les enfants étrennent leurs nouveaux habits.

Beaucoup de gens à l’exemple d’Omar sont fatigués de tous les combats et ils espèrent que les festivités de l’Aid apporteront une trêve (même momentanée) à toutes ces mauvaises nouvelles.

Alors que vous lisez et méditez l’histoire vraie d’Abraham, priez que le St Esprit apporte une révélation lors de la lecture à la mosquée. Qu’ils comprennent que Jésus,  l’agneau de Dieu, est le grand sacrifice qui ôte leur péché et leur culpabilité. Le Coran mentionne clairement que le fils d’Abraham a été racheté par un grand sacrifice, un bélier que Dieu a donné. Demandons qu’ils deviennent eux aussi les héritiers spirituels de la bénédiction d’Abraham.

Lisez, méditez et priez Genèse 22.1-18


15-09-10

Le jour des martyrs

“Elle a du prix aux yeux de l’Eternel, la mort de ses fidèles”.

Psaume 116.15

“Ils ont essayé de nous enterrer. Ils ne savaient pas que nous étions des graines”

Proverbe mexicain

Le 16 septembre, chaque année, les libyens célèbrent la journée des martyrs en l’honneur de ceux

qui ont été victimes des régimes brutaux de Benito Mussolini (qui a dirigé la Libye quand elle était

une colonie italienne) et de Muammar Kadhafi. Dans tout le pays, on organise des cérémonies très importantes.

Ces dernières années, des chrétiens ont également été martyrisés à cause de leur foi. Au mois de février et avril 2015, le monde entier fût sous le choc après l’assassinat cruel de chrétiens égyptiens et éthiopiens. Et même avant ces évènements, les chrétiens en Libye souffraient.

Le 30 mai 2014, Danny, un jeune garçon chrétien irakien est sorti pour jouer avec ses amis et on ne l’a plus jamais revu. Il a été massacré à cause de sa foi. La maman de Dany a donné un témoignage lors d’une interview sur une chaîne de télévision diffusée dans le monde arabe (Sat 7).

“Quand nous avons entendu la nouvelle de son assassinat, notre famille et nos amis ont pleuré.

Mais je me suis retrouvé en train de chanter des cantiques. J’ai été moi-même choqué par ma propre réaction”.

Quand nous sommes allés le voir pour la dernière fois, avant son enterrement, c’était très dur, mais j’ai dit à Jésus : “s’il te plaît Jésus, donne-moi tes yeux pour voir mon fils et donne-moi la force de supporter la situation”. C’est en chantant des cantiques que je suis allée voir mon fils.

“Dans la voiture, j’ai fermé les yeux et j’ai vu Danny vêtu d’un vêtement blanc avec une couronne de fleurs. J’ai vu Jésus assis sur le trône et les anges qui accueillaient mon fils.”
“Après cela le Seigneur m’a consolée et les gens qui sont venus m’ont également consolée et ont pleuré pour Danny. Mais je leur ai dit : mon fils est vivant dans le royaume, que le Nom de Jésus- Christ soit glorifié.”

“La plupart des personnes présentes n’étaient pas chrétiennes et ce qui les a frappé, c’est mon calme et la consolation que j’éprouvais.”

Dieu a changé en bien le mal fait par l’ennemi et le témoignage et le témoignage de pardon à l’égard des tueurs et le message de la croix a été diffusé dans le monde entier.
Alors que vous méditez Apocalypse 12, trouvez les raisons données dans la Parole pour justifier la persécution et le martyr des chrétiens ? Comment ceux qui suivent Jésus en Libye peuvent-ils marcher victorieusement ? Priez pour eux, alors que le St Esprit vous conduit dans la lecture de ces versets.

Lisez, méditez et priez en lisant Apocalypse 12


15-09-03

Les Toubous

” Le Seigneur est mon roc, ma forteresse, mon libérateur,  mon Dieu, mon rocher en qui je trouve un abri, mon bouclier, la corne qui me sauve, ma citadelle. “

Psaume 18 : 2

Deux jeunes filles parlaient doucement dans une cellule du poste de police, elles ne parlaient pas en arabe mais en tedaga. Une femme de la police parlait également leur langue.

Elles avaient été arrêtées pour cause d’ivresse ( ce qui n’était pas le cas ), et elles injuriaient les Libyens de les avoir arrêtées injustement. Elles avaient peur que leurs familles apprennent qu’elles étaient en prison car cela apporterait le déshonneur dans leur famille. Elles ont téléphoné chez elles en montant un scénario. L’une d’elles suivait une formation d’infirmière, elles demandèrent au garde de dire qu’elle était médecin et qu’elle avait dû travailler très tard.

A trois heures du matin une des mamans  téléphona,  après ce coup de fil, sa fille s’ empara du liquide de nettoyage et essaya de l’avaler. L’autre fille la plaqua au sol et demanda au garde d’apporter du lait qui agit  comme contrepoison. Le garde  la força à boire le lait et elle s’endormit.

Le jour suivant, un oncle vint , il parla longuement au garde , il donna de la nourriture aux filles et elles furent relâchées.

Les jeunes filles et la femme de la police sont des Toubous. En Libye les Toubous font partie de la tribu des Tedas, ils vivent au sud- est de la Libye , près de Koufra.  Avant la guerre civile, la tribu Teda comprenait 4000 personnes en Libye, 10000 au Niger et 28500 au Tchad.

Ce sont des gardiens de troupeaux nomades ou semi-nomades. Ils cultivent également des dattes et des céréales dans les oasis. Il existe des clans qui ont des  passe-droits dans certaines oasis, palmeraies, cultivent  certaines terres  et utilisent certaines sources. Les relations sociales sont basées sur l’échange,  l’hospitalité et l’aide. Les voleurs et les criminels sont interdits dans le clan et les animaux volés doivent être rendus à leur propriétaire.

Sous Kadhafi la minorité des  Toubous a souffert d’une grande discrimination. En 2007 on les a privés de leur citoyenneté libyenne et on leur retira tout accès à l’éducation et aux soins médicaux. En 2008, un groupe armé appelé le Front Toubou pour le Salut de la Libye (FTSL) souleva une révolte contre le gouvernement. Le régime de Kadhafi continua à les expulser et à détruire leurs habitations.

Pendant la Révolution de 2011,  les Toubous étaient aux côtés des forces rebelles anti-kadhafistes, ils participèrent à la campagne du Fezzan ( 17 juillet au 27septembre 2011) et ils s’emparèrent de plusieurs villes.

Ils se surnomment ” Les gens du roc et du sable” car leurs terres ancestrales sont les monts rocailleux du Tibesti.

Prions qu’ils trouvent le vrai Roc et qu’ils construisent leur vie sur ce Roc.

Lisez, méditez et priez Matthieu 7 : 24-27


 15-08-27

Cri d’effroi

” Lève – toi, crie à toutes les heures de la nuit, vide ton cœur en présence du Seigneur, élève tes mains vers lui. “

Lamentations de Jérémie 2 : 19

Les nouvelles des combats et des victimes en Libye sont tellement accablantes que cela peut nous rendre insensibles et nous faire oublier que cela touche des individus comme vous et moi. Ce qui va suivre est un message, un cri de désespoir d’un Libyen vivant dans une ville du désert dont on ne parle pas souvent dans nos journaux.

” Je suis allé à l’hôpital aujourd’hui pour rendre visite au frère de mon meilleur ami blessé par une balle tirée par un inconnu. Dans la chambre il y avait un enfant de 7- ans, sur un lit, ses deux jambes avaient été sectionnées par une grenade. C’est alors qu’il dormait dans la cour de la maison avec sa mère qu’ils ont été atteints, sa mère est morte sur le coup et lui a perdu ses jambes.

A l’hôpital il était occupé à faire un jeu vidéo, souriant, il essayait de dominer sa douleur avec une volonté incroyable. Moi j’ai “craqué”, j’ai couru dehors et j’ai sangloté, je ne pouvais pas supporter cette situation. Qui est assez cruel pour commettre ce genre de crime ? Qui donc a un esprit si tordu, si malade pour s’ attaquer à l’innocence d’un enfant ? Mon ami a essayé de me consoler. Je devais me calmer pour être aussi fort que cet enfant.

Je suis retourné dans la chambre, j’ai souri à l’enfant qui m’a rendu mon sourire, j’ai essayé de contrôler mes larmes et mon émotion.
Regardez où nous en sommes arrivés, c’est un cauchemar. Ceci n’est pas vrai, j’aimerais me réveiller! Je voudrais que mes amis morts reviennent ! Je souhaiterais que les gens soient comme avant ! Mon Dieu, aide -nous !

Je ne peux plus en supporter davantage, j’en ai assez. Au fond de moi une voix gronde : Stop! Arrêtez les massacres. S’il te plaît Dieu, enlève cette souffrance !”

Unissons-nous dans la prière pour cet homme et pour beaucoup d’autres Libyens qui souffrent. Que cette souffrance les conduise vers Celui qui veut sécher toutes les larmes.

Lisons, méditons et prions Apocalypse 21 : 1-7


15-08-20

Tripoli

” Ceux à qui il n’avait pas été annoncé verront, et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront”

Romains 15 : 21

Tripoli, capitale de la Libye est la plus grande ville ( 2 millions d’habitants environ ), elle se situe au  nord-ouest du pays , sur la côte méditerranéenne. Depuis la  révolution et jusqu’en juillet 2014, la ville, était relativement stable comparée à la deuxième grande ville, à l’est du pays, Benghazi. Un changement se produisit quand les Islamistes ont perdu la majorité à la Chambre des Représentants lors des élections du 25 juin 2014.

Quelques semaines après les élections des affrontements entre milices se se sont produites près de l’aéroport International de Tripoli. Ils ont duré presque 6 semaines et le bilan fût de 47 morts  et de 120 blessés. L’aéroport a été  détruit  ainsi que du matériel et des avions qui valaient des millions de dollars; un incendie éclata sur un site pétrolier près de l’aéroport. Pendant des semaines les habitants de Tripoli ont manqué d’essence, de nourriture et d’électricité.

Les milices de Misrata,” Aube de la Libye” ont finalement pris le contrôle de l’aéroport. Trois jours plus tard des membres de l’ancien gouvernement,” le Congrès National Général”, ont mis en place ” le Gouvernement de Salut National” , avec Omar Al-Hassi en tant que premier ministre. Au 1er septembre les milices armées ont pris le contrôle de la plupart des ministères du gouvernement à Tripoli.

Pendant ce temps, le gouvernement élu démocratiquement, dirigé par le premier ministre Abdhulla Al-Thinni, a fui la capitale et a trouvé refuge dans la ville de Tobrouk, à l’extrême est du pays . Début août la plupart des ambassades occidentales et arabes, ainsi que la Mission d’Appui des Nations Unies en Libye ont quitté Tripoli et pour finalement fonctionner à partir de Malte et de Tunis.

Très peu d’étrangers habitent la ville actuellement, le cours de la monnaie a diminué de moitié, les prix augmentent et les aides de l’Etat diminuent. Les conditions de vie dans la ville se sont bien détériorées durant cette dernière année. Les gens ont de l’essence, de l’électricité et de la nourriture, mais la ville est très instable.

Début novembre la statue si emblématique de ” Ghazala” a été détruite et il y eut plusieurs attaques de lieux saints ottomans, soufistes, dans la ville. En janvier 2015, le plus grand supermarché moderne de Tripoli est parti en fumée, incendié par des extrémistes. Plus tard, pendant ce même mois, des terroristes ont attaqué l’hôtel de luxe Corinthia, tuant 13 personnes . Les  kidnappings criminels augmentent et de très grosses sommes d’argent sont demandées en rançon. Apparemment la situation a l’air plus calme qu’à l’est du pays mais il y a un climat sous-jacent de peur constante.

Malgré les bagarres dans certains quartiers et les dangers auxquels certains enfants et leurs familles  font face pour aller à l’école, ils font tout leur possible pour être en classe . Cela leur donne l’occasion de sortir de la maison et d’être occupés.

Prenons du temps cette semaine et apportons cette ville devant le trône de Dieu. Que les habitants crient au Dieu vivant , qu’ils trouvent la vérité, la paix et la sécurité.

Lisez, méditez et priez Jérémie 29 : 12-14


15-08-14

Des miracles

” Il appela les Douze et leur donna puissance et autorité sur tous les démons et pour guérir les maladies. Il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.”

Luc 9 : 1-2

Joy, aime Jésus, elle est venue en Libye avec son mari et ses enfants pour trouver de meilleures pistes de travail. Après des années de séjour,  elle est très proche de ses voisins libyens. Ils ont remarqué  sa foi en Dieu et furent surpris d’apprendre qu’elle jeûnait aussi, bien que n’étant pas musulmane.

Un jour l’employeur de Joy, Asma, lui annonça qu’elle avait un cancer. Devant se faire opérer, elle avait peur de mourir. Joy lui dit” Tu ne mourras pas , si tu crois en Jésus et si je prie pour toi, tu subiras cette opération, mais tu ne mourras pas.”

Joy plaça sa main sur l’abdomen d’Asma et pria au nom de Jésus pour la guérison. Asma fut opérée dans une autre ville et garda le contact avec Joy, très reconnaissante d’avoir survécu à l’intervention..

Assad est un croyant en Jésus. Il tomba malade et tout le monde pensa qu’il allait mourir. “Dieu le punit d’avoir tourné le dos à l’Islam ” pensaient-ils. Néanmoins des croyants priaient pour lui dans le monde entier et il fut miraculeusement guéri. Quand sa voisine, Hana, entendit cela , elle décida de suivre Jésus afin qu’elle aussi soit guérie de son cancer. Les docteurs pensaient qu’elle aurait déjà dû mourir mais grâce à la prière de nombreux frères et soeurs elle a reprit des forces.

En observant les croyants obéir à Dieu, les Libyens peuvent reconnaître qu’il y a une puissance dans le nom de Jésus. Il est aussi écrit dans le Coran que Jésus guérit les malades.

Lisez, méditez et priez Actes 4 : 1-14


15-07-30

Entrer en contact avec la Parole de Dieu

” Mais la Parole de Dieu ne peut pas être prisonnière “

2 Timothée 2 : 9

La Bible, tout comme toute autre livre  chrétien  en arabe, n’était pas bien accueillie sous Kadhafi. Aujourd’hui il en est toujours de même.

Abeer,  une femme arabe d’un autre pays, était très amie avec sa voisine libyenne, Asma. Cette dernière,  très généreuse lui donnait des cadeaux et des habits pour les enfants. En Libye les cadeaux font partie de la culture. Abeer, voulant manifester sa econnaissance et témoigner aussi de son amitié , offrit une Bible à Asma. Celle-ci la refusa. ” C’est interdit ” dit-elle , “si je l’accepte, je serai considérée comme infidèle. Dieu pensera que je suis mauvaise. ”

Mohammed est policier. Il est chargé de garder un croyant emprisonné au poste de police. Il était très curieux de lire la Bible que le croyant possédait.  Ayant entendu parler de la Bible , il savait qu’il ne fallait surtout pas la lire, mais cela ne faisait qu’augmenter sa curiosité. Il demanda s’il pouvait la regarder. Le croyant la lui donna, lui mentionna quelques passages, les psaumes qui apportent le réconfort, et lui expliqua ce qu’est l’Evangile. Mohammed rendit la Bible au prisonnier et s’en alla. Quelques instants après,  il revint car il voulait la montrer à son ami.

Les Musulmans croient que le prophète Mohammed a reçu les premières révélations du Coran pendant le Ramadan. Certains versets du Coran encouragent à lire la Bible, mais il y a encore beaucoup de craintes et de résistances qui empêchent les gens de la recevoir et de la lire. Mais le Saint-Esprit utilise ces versets du Coran et aussi le fait que la Bible est interdite en Libye pour susciter une curiosité à son sujet et de Jésus.

Actuellement, les gens peuvent télécharger la Bible en arabe depuis un site internet et la lire sur leur téléphone portable. Cela est possible car il n’y a aucun gouvernement officiel. Mais la peur est là, peur que des groupes extrémistes ne piratent les ordinateurs et  massacrent les gens en possession des textes bibliques. La peur maintient les gens en captivité et loin de la vérité.

Lors de notre méditation biblique cette semaine, prions pour que le désir et la curiosité de lire la Bible soient grandissants. Que l’Esprit-Saint donne la compréhension des textes à ceux qui les lisent.

Lisez, méditez et priez Luc 24 : 25-27; 44-46


 15-07-23

Trafic Sexuel

” Seigneur tu entends les souhaits des humbles, tu leur rends courage. Tu écoutes avec attention, pour faire droit à l’orphelin, à l’opprimé. Ainsi personne sur terre ne pourra plus être un tyran.”

Psaume 10 : 17- 18

Le trafic humain est un commerce rentable en Libye. Sous le règne de Kadhafi ce trafic était

sanctionné et contrôlé par l’Etat. Un petit réseau de trafiquants bien organisés contrôlait la majeure partie du transit des migrants de l’Afrique sub-saharienne vers l’Europe. Après la Révolution de 201, ce trafic devint une industrie prospère mais chaotique. Quiconque pouvant bénéficier de quelques relations stratégiques pouvait  se joindre à ce réseau extrêmement lucratif .

Il y a une ombre au tableau lorsque les migrants ne peuvent pas payer pour leur transit. Dans ce cas, ils se retrouvent dans des centres où on les torture, ils font des camps de travail , ils sont vendus comme esclaves sexuels ou assassinés. On retrouve la même brutalité que dans le régime politique précédent. Kadhafi lui-même était tristement célèbre pour les centaines de victimes, esclaves sexuels, qui se trouvaient internés dans des cachots.

Un témoin libyen de ce trafic disait : “Ils prenaient tout simplement la fille  qu’ils voulaient, sans problème de conscience, sans morale, sans pitié aucune même s’ il s’agissait d’une enfant. Un autre témoin rapporte : ” Une des filles avait disparu, on ne la retrouva jamais. Son père et ses frères la cherchèrent désespérément. Une autre encore fut retrouvée allongée dans un parc, violée,  lacérée, morte.”

En dépit de toutes ces horreurs, nous nous réjouissons en un Dieu qui  serre dans ses bras tous ces “oubliés”. Jamais il n’oublie leur peine, jamais il ne les laisse seuls. En lisant le psaume 10, criez à Dieu en faveur de tous ces esclaves en Libye.

Lisez, méditez et priez .Psaume 10


15-07-16

La Solitude

“Dieu donne une famille aux isolés” 

Psaume 68 : 7

En Libye il y a des églises,  mais ce sont les chrétiens étrangers qui s’y retrouvent pour louer Dieu. Ces lieux sont interdits aux Libyens par les autorités et par la pression sociale qui les entoure.

Quand Rafiq était adolescent Jésus lui est apparu. Ce fut un moment de gloire qui a eu sur lui un grand impact. Dès ce moment là, Rafiq décida de suivre Jésus.

De nombreuses années se sont écoulées et Rafiq suit toujours Jésus. Par moment il se sent seul. Jamais il n’est allé dans une église, il brûle d’envie de faire partie d’un groupe de croyants avec des gens de son pays, pour louer Dieu ensemble. Il lui est interdit de fréquenter l’église des étrangers. Il aimerait tellement voir comment çà se passe, quand des croyants se retrouvent. Jamais il n’a pu l’expérimenter. Il aime étudier la Bible mais souhaiterait tellement partager la communion fraternelle.

Un autre Libyen témoigne : ”  Il y plusieurs années, je suis allé dans une église réservée aux expatriés en ville pour confesser ma foi. Le pasteur refusa de me rencontrer. L’un des membres de l’église s’est adressé à moi. Je lui ai dit : ” Je suis libyen “. Il répondit :” C’est impossible, tu ne peux pas être libyen.”. Je répondis :” La vérité me rend libre et je vis dans l’amour de Christ.”

En quittant le bâtiment j’ai compris le refus du pasteur de me rencontrer. Près de ma voiture il y avait des policiers. L’un d’eux me demanda de l’accompagner dans sa voiture. Il m’a dit que j’étais fou. ” Tu ne sais pas ce que tu fais” ? me dit – il ? Je lui répondis que j’étudiais différentes religions et j’ignorais que je n’étais pas supposé aller dans une église. Avant de partir il me demanda mon numéro de téléphone,  mon adresse, là où j’étudiais et toutes sortes d’informations sur moi. A cause de cela, jamais je ne suis retourné dans une église. Quand je questionnais mon ami à ce sujet, il m’apprit que : “dans mon pays, il est interdit à l’église de prêcher [aux Lybiens] et que quiconque se convertit au christianisme affronte la mort”

L’une des plus grandes difficultés pour les Libyens qui suivent Jésus,  c’est la solitude. Ils aimeraient tant vivre en communion les uns avec les autres, pour s’encourager mutuellement et demeurer fermes dans la foi. Nous, corps de Christ, pouvons encourager et fortifier nos frères et soeurs libyens par la prière. Cette semaine, les Musulmans célèbrent la Fête de l’Aid, trois jours de festivités pour la fin du Ramadan, mois saint, mois de jeûne. Les chrétiens libyens ressentent d’autant plus le besoin d’une famille spirituelle pour célébrer ensemble leur foi en Jésus pendant cette période.

Lisez, méditez et priez 1 Corinthiens 12 : 12 – 27


15-07-09

La porte étroite

“Entrez par la porte étroite ! Car large est la porte et facile le chemin qui mènent à la ruine ; nombreux sont ceux qui passent par là. “

Matthieu 7 : 13

Ahlam a toujours crû que Dieu l’avait créée et qu’il l’aimait. A 6 ans ella a commencé à prier et à jeûner.

Elle aimait lire le Coran et aimait Dieu de tout son être. En même temps des questions la troublaient mais elle ne les posait pas de peur d’irriter Dieu.

Une nuit elle fit un rêve : elle était dans une pièce sombre parmi des morts et des squelettes. Une main blanche , rayonnante se tendit vers elle, prit sa main et la leva. Elle essayait de se libérer, elle sentit sa main retomber mais la main qui la tenait ne la lâcha pas. Elle cria et sauta de son lit. Perturbée,  ce rêve n’était pas normal pour elle, elle demanda à Dieu de le lui expliquer.

Un jour,  alors qu’elle passait d’une chaîne de télévision à  l’autre,  elle entendit un pasteur qui disait : ” Le Seigneur te fait passer de la mort à la vie “. Ces mots la transpercèrent,  était- elle morte et le Seigneur pouvait -il lui donner la vie ?

Ahlam plaida auprès de Dieu pour qu’il lui montre la vraie voie. Cinq fois par jour elle procédait aux ablutions qui précèdent les prières. Il lui sembla cependant que Dieu lui disait qu’il entendait aussi les prières sans qu’il y ait les ablutions. Alors qu’elle priait , à genoux sur son tapis Dieu lui dit qu’il l’entendait où qu’elle soit. Mais Ahlam n’était pas encore prête à abandonner ses rituels.

Dans un autre rêve, elle vit une grande lumière sans commencement ni fin. Son esprit quitta son corps et elle se retrouva au seuil d’une porte ouverte qui conduit au ciel. Avant d’entrer elle dit : “Au nom de Jésus de Nazareth,  le Vivant.”. Un ange parla et lui donna un nouveau nom. La joie l’envahit à cet endroit si paisible.

Pendant les jours qui suivirent Ahlam demanda à Dieu de l’enseigner car elle avait avec des doutes. En regardant la télévision  elle entendit quelqu’un qui lisait : ” Entrez par la porte étroite car étroite est la porte et difficile  est le chemin qui mène à la vie, peu le trouvent. Large est la porte et spacieux le chemin qui mène à la destruction, beaucoup l’empruntent “. Dès ce jour elle crû en Jésus. Elle commença à lire la Bible et sa relation avec le Seigneur se développa. Elle savait que, par l’Esprit, elle était devenue une nouvelle personne.

“Chaque jour je suis lavée intérieurement, Jésus a changé ma façon de voir les autres et d’agir” dit Ahlam

Gloire à Dieu  qui aime tous les hommes. Il les invite, “Je suis là,  frappe à la porte “.

Lisez, méditez et priez Ephésiens 2


15-07-03

Un Désir de Pardon  

“Nous sommes tous impropres à ton service, comme un objet impur, et toutes nos bonnes actions sont aussi répugnantes qu’un linge taché de sang. Nos torts nous emportent tous comme les feuilles mortes balayées par le vent.”

Esaie 64 : 6

Durant le Ramadan de nombreux Musulmans ont une foi beaucoup plus fervente, ils espèrent que leurs péchés seront pardonnés. Un frère libyen partage son cheminement vers Jésus :

Ma famille est très aimante et généreuse. Mes parents ont fait de leur mieux pour me donner tout ce dont j’avais besoin. Nous étions une famille normale, faisant face aux difficultés quotidiennes sans se laisser déborder par les circonstances de la vie.

Pendant mon adolescence j’ai commencé à prier fidèlement. A 16 ans j’étais assidu dans les prières rituelles et je consacrais le plus de temps possible à la prière. Mais le vendredi je ne participais pas à la prière à la mosquée car je pensais que les gens étaient hypocrites. Les sermons de l’imam semblaient inventés de toutes pièces et bourrés de répétitions.

Malgré toutes mes prières il me semblait que Dieu était loin de moi, que mes prières ne dépassaient pas le plafond et que je ne recevais aucune réponse de Dieu. Depuis mon adolescence je croyais que ce silence était dû à mon péché qui était un obstacle m’empêchant d’avancer dans la vie. Je me détestais à cause de ce péché. Avec ferveur je priais à 3 et 4 heures du matin. Je pleurais et priais demandant à Dieu de s’approcher de moi et de me protéger de ma culpabilité et de mon péché. Mais jamais aucune réponse de Dieu ne me parvint. Mon sentiment était que Dieu ne m’acceptait pas et ne voulait pas me pardonner.

La tristesse était ma compagne et le péché mon ennemi. Je me consacrais à lire le Coran et tentais de le lire en entier pendant le mois du Ramadan ce que font beaucoup de Musulmans. Mais ce fut un échec et une grande déception pour moi. Je priais : “Pardonne ma culpabilité Seigneur, elle est très grande ”

J’aimais aller en bord de mer et dans les endroits isolés pour rechercher la solitude et m’approcher de Dieu en prière  souvent dans les larmes. J’étais malheureux à cause de mon péché. Quelque chose me disait que jamais cela ne s’ arrangerait. Je savais que cela venait du diable qui cherche à détruire l’humanité. Pour  avoir des réponses,  je consultais internet. Je m’entretenais du péché avec un dirigeant religieux mais ses paroles remplies de haine m’effrayaient davantage encore. Il disait : ” Au jour de la résurrection, Dieu te maudira. Tu es comme un charbon ardent en enfer et tu ne peux changer ta vie, tu seras brûlé au feu “. Je vivais dans un univers de peur.

Animé par ce constant désir d’être pardonné,  ce Libyen finit par connaître Jésus. Lors du Ramadan beaucoup de Libyens vont prier davantage  et chercher le pardon au travers de la lecture du Coran. Pourtant ils se retrouveront déçus et vides. Au travers du Psaume 51 criez à Dieu en faveur de ces Libyens. Priez qu’une soif plus grande de pardon les conduise à crier à Dieu.

Lisez, méditez et priez le Psaume 51


 15-06-25

S’approcher de Dieu : Témoignage d’un croyant

” Ainsi parle le Seigneur : Placez-vous sur les chemins et regardez! Informez-vous des sentiers d’autrefois : Où donc est le bon chemin? Suivez-le, et vous trouverez la tranquillité. “

Jérémie 6 : 16

“Je suis un Libyen d’arrière plan musulman. J’ai accepté Jésus Christ comme mon Seigneur et Sauveur et je sais qu’Il était, qu’Il est et qu’Il sera pour toujours le chemin, la vérité et la vie.

Plus jeune, j’avais l’habitude de lire et de mettre en pratique tout ce qui, selon mes pensées, allait me rapprocher de Dieu, et cela jusqu’à un moment particulier, il y a quelques années à l’époque Ramadan. Après avoir fini de prier, j’ai entendu un étranger parler de Dieu à la télévision. Il parlait de Dieu qui était descendu pour payer le prix des péchés que nous tous nous avions commis. J’ai entendu comment Dieu nous a pardonné et comment il offre la vie éternelle si nous acceptons son oeuvre à la croix. Quelque chose m’a touché.

C’était différent du recit que j’avais appris dans le Coran et je voulais en savoir davantage. J’avais l’impression d’avoir été drogué et conduit sur une voie sans issue pendant toutes ces années de recherche.

J’ai regardé des programmes de télévision chrétiens et Dieu a corrigé ma compréhension floue et il a pleinement répondu à ma soif de Le connaître. A ce moment-là, la télévision était le seul moyen d’en savoir plus sur Dieu.

Après un certain temps je me suis rendu compte que j’avais besoin de Jésus dans ma vie. J’ai vu que non seulement Il était un prophète, exemple de justice, mais Il est aussi mon Dieu qui m’aime. Il s’ est sacrifié Lui-même à la croix pour me sauver et me donner l’espérance,  la vie et le réconfort dans les périodes les plus  difficiles de ma vie.

J’avais de nombreuses questions théologiques mais, par la prière, le Seigneur m’a révélé progressivement toutes les réponses et je me suis trouvé sur la vraie voie en Lui. Amen ”

Ce mois-ci , c’est le Ramadan , les Libyens  ensemble avec les Musulmans du monde entier, jeûnent. Implorons Dieu en leur nom, qu’ils puissent comprendre l’amour de Dieu pour eux par Jésus Christ.

Lisez, méditez et priez Jean 14 : 20-29


15-06-18

Ramadan

“En ce jour- là, la racine de Jesse se tiendra là comme une bannière pour les peuples; les nations la chercheront, et son lieu de repos sera glorieux.”

Esaie 11 : 2

Hend est une jeune femme de 20 ans , elle vit dans un petit village en Libye. Elle aime le Ramadan, cette période où les Musulmans du monde entier jeûnent de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Hend a fait  le jeûne complet lorsqu’elle n’avait que 12 ans, s’ abstenant de nourriture et de boisson. Personne ne l’a forcée à faire cela si jeune. Elle l’a fait car elle désirait faire partie de cette communauté musulmane mondiale.

Le Ramadan est aussi un temps où l’on récite des prières spéciales et pendant lequel on parcourt tout le Coran.. Ce mois de jeûne fait partie des cinq piliers de l’Islam, ce sont les obligations à suivre pour aller au Paradis. Pendant ce mois il est possible de doubler la récompense que l’on peut recevoir de Dieu et on peut se faire pardonner les fautes passées. Chaque matin, avant l’aube, Hend et sa famille mange le dernier repas et font la première prière de la journée, puis ils ne mangent ni ne boivent jusqu’au coucher du soleil  où ils rompent le jeûne. Ils le rompent en mangeant des dattes et en buvant du lait, puis la famille se réunit dans la salle de séjour et l’un des oncles  les conduit dans la prière du coucher du soleil. Ils dînent,  les hommes de la famille vont à la mosquée et disent la dernière prière de la journée, Hend, ses soeurs et leur maman prient à la maison. La journée se termine par une prière facultative du Ramadan, le Tarawih, elle est dite alors que la congrégation récite le Coran.

Hend aime ces soirées. C’est un temps de prière spécial et aussi un temps où l’on mange et rend visite aux voisins et aux amis.

Cette année, le Ramadan sera moins joyeux qu’auparavant. Dans la famille de Hend tout le monde craint pour le futur. Ils soupirent après la paix. Ils espèrent que Dieu entendra leurs prières pour un avenir meilleur.

Lisez, méditez et priez Ephésiens 2


15-06-11

Suivre Jésus, quels défis!

“Si quelqu’un est en Christ c’est une création nouvelle. Ce qui est ancien est passé : il y a du nouveau” .

2 Corinthiens 5 : 17

“Ma vie a complètement changé à partir du jour où j’ai suivi Jésus Christ. J’ai commencé par aimer tous les gens d’un amour inconditionnel, quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent. J’ai appris à pardonner aux gens qui m’ont trompé. En d’autre termes, je suis devenu une nouvelle personne.

Néanmoins, en suivant Jésus en Libye, je suis confronté à de nombreux défis. Ma famille, plus précisément mes parents, me mettent la pression et me demandent constamment pourquoi je ne fais pas les cinq prières quotidiennes de l’Islam, la Salat. Quelquefois, le vendredi je vais prier à la mosquée pour qu’ils arrêtent de me harceler à ce sujet.Ramadan Mes parents sont religieux. Mon père va à la mosquée et ma mère lit  le Coran chaque jour. La relation avec mes parents est tendue. Que dire, nous vivons dans une société qui valorise l’honneur et la réputation ; si les gens sont mis au courant de ma foi, la réputation de mes parents, et même de toute ma famille, sera détruite. Je serai un objet de scandale et cela poursuivra ma famille pendant des années.

Je vis dans une société musulmane et de ce fait on applique la loi islamique. En d’autres mots je pourrais être assassiné pour apostasie, pour renoncement à l’Islam.

Ceux qui décident de suivre Jésus  dans ma société souffrent de toutes sortes de persécutions. ”

Le Ramadan, mois de jeûne,  mois saint pour les Musulmans, commence dans une semaine. Beaucoup de croyants comme notre frère libyen qui a écrit les mots ci-dessus, luttent avec des questions: “Que fait quelqu’un qui suit Jésus pendant cette période ? Comment honorer Dieu et gagner ma famille à Lui ? Comment vivre ma vie dans ma culture en suivant Jésus ? ”

Tenons -nous dans la prière à leur côté.

Lisez,méditez et priez Actes 15 : 6-20


15-06-04

Une histoire de deux Gouvernements

” Béni soit le nom de Dieu, depuis toujours et pour toujours. A lui sont la sagesse et la force.  C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse les rois et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la connaissance à ceux qui ont de l’intelligence. “

Daniel 2 : 20-21

Depuis juillet 2014, la Libye a été dirigée par deux gouvernements : le Gouvernement de Salut National à Tripoli et la Chambre des Représentants sous la direction du premier ministre Abdulla Al-Thinni.

Après le 25 juin 2014, jour de l’élection de la Chambre des Représentants, le gouvernement se divise en deux. Les Islamistes ont perdu la majorité à la Chambre des Représentants. Les tensions sont vives, dues en partie au lancement d’une campagne d’expulsions d’extrémistes à l’est du pays. Peu de temps avant l’entrée en fonction des Représentants, les milices de Misrata appelées ” Aube de la Libye ” attaquent l’aéroport de Tripoli. La bataille fait rage pendant deux semaines, l’aéroport est complètement détruit et les installations pétrolières de Brega Petroleum sont attaquées.

Estimant Tripoli instable, la majorité des nouveaux élus de la Chambre des Représentants accepte de déplacer le corps législatif à Tobrouk. Les milices de Misrata, établies à l’Est, prennent le contrôle de tous les ministères du gouvernement à Tripoli et fondent le Gouvernement de Salut National sous la direction du premier ministre Omar Al-Hassi.

En octobre 2014, la Cour Suprême Libyenne déclare l’illégalité des élections de juin et appelle à la dissolution de la Chambre des Représentants. Aucune raison n’est donnée,  quoiqu’il en soit cette déclaration est ignorée par la Chambre des Représentants et par la Communauté Internationale.

La Mission d’Appui des Nations Unies en Libye ( UNSMIL ) a travaillé avec des responsables libyens de tous les bords pour former un Gouvernement d’Unité Nationale. Elle a demandé la levée de l’embargo sur les armes comme condition à la formation de ce gouvernement. Pendant ce temps, l’armée nationale libyenne, représentant le  gouvernement de Tobrouk et soutenue par l’Egypte, a fait pression pour la levée immédiate de l’embargo sur les armes. Elle affirmait que le chaos s’est accru à cause de l’absence d’armes et la présence islamique s’ est étendue.

Les deux partis en présence dans le gouvernement ont demandé que certaines conditions soient remplies avant d’entamer des échanges avec les Nations Unies. La Chambre des Représentants estime que la Communauté Internationale a accordé un crédit injustifié aux Islamistes ( Tripoli ) parce que ces derniers ont débarqué avec des mitrailleuses suite à leur échec aux élections.

Ceux qui font partie du Gouvernement du Salut National pensent que leur prise de contrôle de Tripoli était justifiée et que de ce fait ils doivent pouvoir se faire entendre.

Pendant ce temps, de nombreux autres groupes à l’intérieur et à l’extérieur des deux gouvernements en conflit, rivalisent entre eux ce qui rend compliquée la tâche de reconstruction du pays.

La majorité des Libyens en ont assez de ces disputes entre ces différentes factions. Les citoyens veulent la restauration de la stabilité et de la sécurité pour vivre à nouveau normalement.

Alors que nous prenons du temps pour prier pour le gouvernement libyen cette semaine, demandons à l’Esprit de nous révéler Ses plans pour savoir comment mieux prier. Quel type de gouvernement serait le plus ouvert pour pour la proclamation du message de Dieu ?

Lisez, méditez et priez Esaie 9 : 6-7


15-05-29

Encouragements de Jésus

“Je me couche et je m’endors;  je me réveille, car le Seigneur me soutient”

Psaume 3 : 6

Hamid a appris des choses sur Jésus et cela le captiva. Sans que sa famille le sache, il appelle une station T V chrétienne  et décide de suivre Jésus.

Alors que la violence s’empare de la Libye, Hamid et sa famille  décident de quitter le pays pour un temps. Pendant qu’ils séjournent dans le pays d’accueil, Hamid essaie d’aller à l’église, mais sans succès. Sa famille commence  à soupçonner sa foi en Jésus et cela ne la  réjouissait pas. Pris de crainte , il a très peur de rentrer en Libye.

Hamid fait un rêve : Il marche dans un endroit sombre, il est terrifié, pleure. Il rencontre un homme qui lui demande ce qui ne va pas : “J’ai peur de poursuivre ma route, il fait très sombre ” répondit – il. L’homme lui dit ” Continue, tu trouveras une maison où l’on vient en aide à ceux qui sont dans le besoin”  Hamid

poursuit sa route jusqu’à ce qu’il trouve la maison. Il frappe, un homme de blanc vêtu, barbu, radieux,

lui ouvre la porte. L’homme lui demande : “pourquoi pleures-tu?” Hamid  répond “j’ai peur de marcher dans l’obscurité”.

“Tu es maintenant sous ma protection” dit l’homme,”rien ne doit te faire peur, viens, entre”

Après ce rêve Hamid retourne en Libye et reste fidèle à Jésus.

Khaled, un autre croyant, raconta à un homme religieux comment Jésus lui apparut en rêve. L’homme argumenta et voulut le regagner à l’Islam. Mais un jour il revint voir Khaled et lui partagea un rêve où Jésus lui dit qu’il était temps qu’il travaille pour lui. Il décida de suivre Jésus.

Bien qu’il soit difficile de venir à l’Evangile, les Libyens répondent quand Jésus les appelle. Les forces humaines, les lois religieuses ne peuvent pas empêcher Jésus d’entrer. Louons Dieu et demandons-lui que son Esprit et sa révélation se répandent encore davantage sur les Libyens.

Lisez, priez et méditez Joël 2 : 28- 32


15-05-21

Instabilité et Souffrance des Immigrés

” Car le Seigneur votre Dieu est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand et redoutable, qui ne fait pas de favoritisme et qui n’accepte pas de pots de vin, qui défend le droit de l’orphelin et de la veuve, qui aime l’immigré et lui donne du pain et un manteau.”

Deutéronome 10:17-18

Le 18 avril de cette année, une embarcation de plus de 700 réfugiés chavire en Méditerranée entre la Libye et l’île italienne de Lampedusa. Seules 28 personnes sont rescapées.

Les côtes libyennes sont à 300 kms seulement de Lampedusa. L’île abrite des milliers d’immigrés en situation illégale.

Souvent les immigrés africains transitent par la Libye. Après la révolution de 2011 et l’effondrement de Kadhafi, le trafic humain est devenu une entreprise prospère. La Libye a 1770 kms de côtes et 5000 kms de zone frontalière désertique où la population est clairsemée. Aucune autorité gouvernementale n’étant en vigueur, les trafiquants agissent au vu et au su de tous. Les milices qui contrôlent une grande partie de la Libye récoltent beaucoup d’argent au travers de ce trafic humain. Soit ils organisent eux-mêmes ce trafic, soit ils demandent beaucoup aux groupes de migrants qui traversent leur territoire. Ces derniers étant de plus en plus nombreux, ils les accablent de charges toujours plus élevées. Pour chaque embarcation qui quitte la Libye, ils reçoivent des milliers de dollars.

Certains trafiquants utilisent facebook pour faire de la publicité auprès des migrants désespérés voulant fuir la guerre et la pauvreté au Moyen Orient et en Afrique. Selon les Nations Unies, en 2014 plus de 110 000 immigrés ont traversé la Libye. Pendant les 3 premières semaines d’avril 2015 au moins 1300 personnes ont péri faisant de l’année 2015 la plus meurtrière pour les immigrés.

Comment stopper cette immigration illégale ? Comment les problèmes de ces immigrés qui risquent leur vie pour arriver en Europe peuvent-ils être résolus ? C’est un problème à facettes multiples : pauvreté,  guerres, trafiquants cupides, gouvernements indifférents et fonctionnaires corrompus. Jésus nous dit que Dieu sait quand un moineau tombe à terre, la vie de ces immigrés n’a-t-elle pas bien plus de valeur ?

Gardez votre coeur en silence devant Dieu et demandez à l’Esprit Saint de vous donner Ses pensées dans la prière pour ces immigrés, ces trafiquants et les différents gouvernements (Libye, Afrique, Moyen Orient, Europe). L’Eglise dans le monde entier n’a-t-elle pas une responsabilité ?

Lisez, méditez et priez Matthieu 25:31-46


15-05-15

Le Chemin, la Vérité et la Vie

” Jesus lui dit : C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père sinon par moi”

Jean 14 : 6

Yahyah grandit dans un environnement typiquement islamique. Il débute l’étude du Coran à 8 ans. Après le lycée, il se lie d’amitié à l’université avec un jeune homme nommé Radwaan. Radwaan suivait Jésus depuis deux ans mais ne le dit pas de suite à son ami. Quelques mois plus tard, quand Radwaan confessa sa foi, Yahyah en fut choqué. Il décide de ne plus parler à Radwaan car c’est un infidèle. Mais après deux semaines il se réconcilie avec son ami et veut savoir pourquoi ce dernier rejette l’Islam.

Ils discutent des heures durant des deux religions. Yahyah essaie de défendre l’Islam et de détruire la foi de Radwaan. Il découvre la faiblesse de ses arguments, le manque de fondement en comparaison de ceux de Radwaan.

La confusion de Yahyah augmente de jour en jour. Ce débat a révélé le manque de sincérité de sa foi, c’est simplement quelque chose qu’il a hérité de sa propre famille. Il renonce alors à l’Islam. Il devient athée et méprise les gens religieux, plus particulièrement les musulmans et les chrétiens. Rapidement il sombre dans la dépression, son esprit lui dit de ne plus penser à Dieu mais son coeur cherche un sauveur.

Puis il eut un sérieux accident de voiture et survécut miraculeusement. Lors de sa convalescence il réfléchit à sa destinée éternelle. Où ira-t -il après sa mort? Si Dieu est réel ira-t -il au ciel ou en enfer?

Il cherche sérieusement la vérité et veut en savoir davantage sur Jésus. Il parcourt internet. Plus il apprenait de choses sur Jésus,  plus il l’aimait, mais quelque chose lui disait de se tenir à l’écart de Jésus.

Un jour, il pleurait de désespoir et demandait à Dieu de se révéler à lui. Peu de temps après Yahyah fit un rêve. Un homme vint à lui, les bras ouverts pour  une étreinte, la seule chose que l’homme disait était “Jésus” .Yahyah se réveilla en sachant que Jésus est la vérité et la vie  et il l’accepta de suite comme Seigneur et Sauveur.

Lisez , méditez et priez Jean 10 : 9- 16


15-05-07

Les Conséquences de la Violence

en cours et de l’instabilité

“J’ai vu d’autre part, toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil : les larmes des opprimés et personne pour les consoler, la force du côté de leurs oppresseurs et personne pour les consoler.”

Ecclésiaste 4 : 1

Une bagarre éclate parmi les enfants lors d’un jeu de ballon. L’humidité et la chaleur rendent chacun irritable, mais l’incertitude ambiante dans le pays est la source réelle de ces tensions sous-jacentes. Les enfants crient, se bousculent, alors un père intervient et agresse les enfants coupables selon lui. Ces derniers courrent à la maison et racontent à leur père ce qui s’est passé. En rage, ce dernier prend l’un de ses fusils , sort et profère des injures à l’égard des enfants voisins et de leur père. Il tire sur la gachette et tue son voisin.

Alors que la nouvelle se répand, les frères et les cousins de l’homme tué viennent en ville, ils apportent en renfort des fusils et des armes plus lourdes. Pour venger leur parent ils abattent le tueur et détruisent  sa maison avec des grenades.

Selon une enquête en octobre  2013, environ un tiers des Libyens souffre de problèmes mentaux dûs à la violence continuelle et à l’anarchie. La situation  a empiré, les gens sont fatigués de la violence constante et elle ne s’arrête pas, ni l’amertume, ni la haine. Leurs rêves d’un futur meilleur sont brisés. Apportons-les au trône de la Grâce, que leurs oreilles s’ ouvrent à la voix du  Bon Berger.

Lisez, priez et méditez Esaie 30: 15- 21


15-05-01

Les Travailleurs

“Mon père est glorifié en ceci : que vous portiez beaucoup de fruits et que vous soyez mes disciples”

Jean 15 :8

Dans l’histoire récente la Libye a attiré beaucoup de travailleurs étrangers d’Afrique, d’Asie et du Moyen Orient en leur proposant du travail et des salaires attractifs. Certains , très qualifiés, travaillent dans la médecine, les projets d’ingénierie,  dans le commerce et l’éducation. Les moins qualifiés font les tâches domestiques, économisent tant et plus et envoient le maximum d’argent à leur famille.

Le nombre d’étrangers a diminué suite à l’instabilité politique et à la violence en cours mais il en reste beaucoup. Certains de ces étrangers sont des chrétiens de nom qui considèrent leur religion et leur identité culturelle comme deux entités différentes, alors que d’autres vivent une relation avec le Dieu vivant. Parmi ces derniers, certains envisagent leur travail comme une extension à l’appel d’être la lumière et le sel de ce monde.

Cependant la plupart des étrangers croyants se sont tus par peur. Durant ces dernières années, certains furent assassinés, d’autres agressés, emprisonnés à cause de leur foi. Le message semble être clair  : reste discret et ne partage pas l’évangile.

Cette semaine, dans de nombreux pays on célèbre la fête du travail. Demandons au Seigneur

de la moisson d’envoyer davantage d’ouvriers et d’appeler des ouvriers de l’intérieur et de l’extérieur de la Libye dans sa moisson. Demandons au Saint Esprit de révéler les obstacles qui empêchent les croyants de répondre à cet appel et prions qu’ils les surmontent.

Lisez, méditez et priez Romains 10 : 13- 16


15-04-23

Sebha

“Et tu voudrais que moi je n’aie pas pitié….de la grande ville où il y a plus de cent vingt mille êtres humains qui ignorent ce qui est bon pour eux, ainsi qu’un grand nombre d’animaux.”

Jonas 4 : 11

Sebha est une ville de 130.000 habitants dans le désert, près d’une oasis au sud-ouest de la Libye. Historiquement c’est la capitale de la région Fezzan. C’était traditionnellement une place forte de Kadhafi, et lors de la révolution de 2011 ce fut la dernière cité qui tomba aux mains des rebelles.

Depuis 2012, les ethnies arabes et les tribus africaines luttent les unes contre les autres pour être reconnues localement et jouir d’une reconnaissance internationale. Les tensions entre la tribu Tebu (Africains) et les tribus arabes constituent un facteur d’instabilité constant.

Du fait d’un manque de contrôle du gouvernement, les régions  limitrophes du Sud offrent la sécurité et une zone de transit pour les réseaux extrémistes islamistes. Début 2015  des partenaires de l’Etat Islamique, attaquèrent des soldats du gouvernement près de Sebha et quatorze d’entre eux furent tués.

Sebha est une ville importante de transit vers le Tchad, le Niger et l’Algérie pour ceux qui traversent le Sahara avec des camions lourdement chargés soit d’hommes, soit d’autres cargaisons.

C’est une ville de ténèbres spirituelles et l’atmosphère y est très lourde. Les femmes pratiquent l’occultisme et la magie, elles sont sollicitées pour jeter des mauvais sorts. Pourtant l’Evangile a été annoncé  dans cette ville :

Il y a plusieurs années une famille égyptienne, chrétienne copte   était  voisine de Halima et sa famille à Sebha. Halima et ses soeurs jouaient avec les enfants de cette famille et elles étaient très curieuses de voir leur façon de célébrer les fêtes religieuses. Un  Vendredi Saint Halima posa des questions sur ce jour précis. Ses amies  étaient sur le point d’expliquer mais la maman interrompit ce moment et elles rentrèrent dans la maison.Halima déménagea dans une autre ville et des années plus tard elle se demandait toujours

pourquoi cette famille avait eu si peur de parler de sa foi. Cela aiguisa d’autant plus  sa curiosité en ce qui concerne le Vendredi Saint et Jésus.

Lisez, méditez et priez Jonas 3:5 à 10


15-04-17

Familles de Croyants

“Dieu a disposé chacune des parties du corps…..les différentes parties ont toutes un même souci  les uns des autres. Si une partie du corps souffre, toutes les autres souffrent  avec elle; si une partie est honorée toutes les autres s’en réjouissent avec elle”

1 Corinthiens 12:24 à 26

Un homme étranger, arabe, et ses amis ont été battus et emprisonnés pour cause de prosélytisme. Sa femme vit de la grâce de Dieu, cependant une bataille fait rage en elle : son propriétaire et ses voisins la pressent de partir. Alors qu’elle tente de rendre visite à son mari en prison, les autorités la traitent avec hostilité. La peur la terrasse. “Est-ce-que je prends les bonnes décisions? Devrais-je agir différemment”. Les enfants sont marginalisés par leurs amis et à l’école. Un jour ils rendent visite à leur papa et son visage est en sang. Cela leur indique qu’il a été battu. En arrivant à la maison, le plus jeune fils vomit  et lutte avec des cauchemars.

Les familles de croyants dans des pays comme la Libye connaissent la souffrance. Les membres non-croyants de leur famille leur mettent la pression pour qu’ils renoncent à leur foi. Certains croyants ne trouvent pas de travail pour subvenir aux besoins de leur famille. A l’école leurs enfants sont mis

à l’index. D’autres craignent que leur épouse ou leurs enfants soient kidnappés ou  tués.

Cette pression s’exerce dans les relations, dans les couples. La tactique de l’ennemi est d’intimider et de diviser.

Entourons les croyants locaux et leurs familles et apportons les au trône de la grâce.

Cette semaine méditons le psaume 18


15-04-09

La Révélation de Jésus

Simon Pierre répondit:” Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant” Jésus lui dit alors:”Tu es heureux, Simon fils de Jean, car ce n’est pas un être humain qui t’a révélé cette vérité , mais mon Père qui est dans les cieux”.

Matthieu 16:16-17

Une question brûlante était sur mes lèvres”Ahmed, rêves-tu?”

“Bien sûr”dit-il.

“N’as-tu jamais vu un homme en blanc dans tes rêves? ”

“Si”répond-il.

“Dis moi ce que tu as vu, Ahmed”

Il me raconte que plusieurs fois il a vu cet  homme dans ses rêves, sans savoir qui c’était “Il m’a demandé de faire certaines choses, comme rendre visite à ma grand-mère qui est seule, donner de l’argent aux pauvres”

Je souris.”Oui, moi aussi je connais cet homme, mais je ne l’ai jamais vu en rêve. Je lui demande : “Et toi, tu fais ces choses qu’il te demande sans même savoir qui il est. Tu ignores si il est bon ou mauvais, mais qui est-il?”

“Oh, c’est un homme bon” explique Ahmed avec fermeté, “ça, j’en suis sûr”.

Je suggère à Ahmed d’interroger l’homme pour avoir son nom la prochaine fois qu’il le verra en rêve.

Priez pour Ahmed et d’autres comme lui, qui sont choisis en première ligne pour avoir une révélation personnelle du Fils de l’homme lui même.

Lisez,méditez et priez Jean 3:13 à 18


15-04-02

Qui est Jésus ?

“Le Christ est l’image visible du Dieu invisible. Il est le Fils premier-né, supérieur à tout ce qui a été créé”

Colossiens 1:15

Ali tient une boutique dans la Médina, la vieille ville. Susan, étrangère, entre dans la boutique

“Êtes-vous chrétienne ou musulmane?” lui demande -t-il. Elle lui répond qu’elle est chrétienne, il lui propose alors de lire le Coran car il ya un chapitre concernant Jésus et Marie. Elle répond que tout ce dont elle a besoin est déjà dans la Bible.

“Que contient donc la Bible ?” Ali veut en savoir davantage.

“Tout ce dont j’ai besoin pour la vie” répond Susan. Ali se prépare à argumenter. “Qui est Jésus? ” demande -t-il ? Susan lui dit que Jésus est la Parole de Dieu. “Qui est Dieu, et où est -il?” rétorque Ali.

” Il est le créateur de l’Univers, il est au ciel et son esprit est aussi proche de toi que ta veine jugulaire. Et sais -tu qui n’a jamais péché selon la Bible et le Coran?” Ali répond que quiconque a péché. Susan reste silencieuse, alors Ali ajoute qu’aucun des messagers c’est à dire des prophètes n’a péché. “Une seule personne n’a jamais péché” dit Susan.

“C’est donc Jésus?” Ali veut en savoir plus, impatient à présent d’avoir la réponse

Susan poursuit :” nous chrétiens, nous ne croyons pas tout ce que nous entendons, nous examinons les Ecritures saintes et demandons à Dieu de nous éclairer”.

De nombreux Libyens vont peut être dire qu’ils croient en Jésus. Ils reconnaissent qu’il est la Parole de Dieu, mais pour eux Jésus est juste un homme bon. Ils n’acceptent pas sa mort à la croix ni sa résurrection, ni qu’il soit le chemin qui mène au Père. Seul l’Esprit de Dieu peut révéler aux hommes que Jésus est le Fils de Dieu. Continuons à demander à Dieu cette révélation pour nos amis  en perdition en Libye.

Lisez, méditez et priez  Jean 1:1-37


15-03-26

Sirte

“Il met fin aux combats jusqu’au bout du monde, il casse les arcs de guerre,

il brise les lances, il met le feu aux boucliers.

Arrêtez, crie-t-il, et reconnaissez que je suis Dieu.

Je domine les nations, je domine la terre.”

Psaume 46  :  10 – 11

La décapitation de 21 chrétiens coptes égyptiens par des associés d’E.I. (Etat Islamique) en Libye a bouleversé le monde. Un mois auparavant ces chrétiens ont été kidnappés à Sirte, ville côtière à mi-chemin entre Tripoli et Benghazi.

De 1911 à 1934 Sirte était une ville administrative gérée par l’Italie.Quand on a trouvé du pétrole dans ses environs la ville est devenue de plus en plus importante et la population a atteint 80 000  personnes.

C’est la ville de Kadhafi, il y est né et il y est mort. La fortune de Kadhafi était fondée sur le développement de la ville. C’était une ville réputée pour sa richesse et ses villas de luxe, la plupart de ces villas furent détruites pendant la révolution.

Sirte est devenue la base opérationnelle des militants depuis la révolution de 2011 et le renversement de Kadhafi. Un représentant du gouvernement a estimé qu’un millier de militants  étaient basés dans la ville.

En décembre 2014  un médecin chrétien égyptien et sa femme ont été assassinés dans la ville dans leur maison. Les agresseurs ont aussi kidnappé leur fille de 13 ans et son corps fut découvert quelques jours plus tard. Le Président du Conseil de la ville a déclaré que le motif de l’agression était d’ordre religieux.

La ville est un bastion du groupe djihadiste Ansar al Charia qui est sur la liste noire des Nations Unies. Une coalition de brigades d’idéologie  islamiste appelée Fajr Libya contrôle aussi certaines parties de la ville. En décembre ils ont lancé des attaques à proximité d’un champ pétrolifère. En février un groupe armé a attaqué le gisement pétrolier de Mabruk à 170 kms au sud de Sirte, 4 gardes ont été tués et 3 travailleurs philippins ont été saisis. Les attaquants se déclaraient membres de l’E.I.

Alors que nous prenons ce temps pour prier pour Sirte, demandons au Saint Esprit de nous révéler ce que Dieu a sur son coeur et Ses projets pour la ville. Faites-nous part de vos remarques sur info@pray4libya.net

Lisez, méditez et priez  Psaume 75.


15-03-19

Les Mères

“Il est comme un berger qui mène son troupeau et le rassemble d’un geste du bras.Il porte les agneaux contre lui et ménage les brebis qui allaitent des petits”.

Esaie 40:11

Dans la culture libyenne les mères sont très respectées.  Un jour quelqu’un a donné une explication : “Le ciel est sous les pieds des mères. Sois sûr d’être gentil avec ta maman. Si tu la traites mal, elle le dira peut -être à Dieu et alors tu auras des ennuis car  elle a une relation spéciale avec Dieu.”

Fatma garde un clip vidéo dans son téléphone : c’est un clip de son fils aîné pendant la révolution. Dans cette vidéo il explique les raisons pour lesquelles il se bat. Il a vécu en Malaisie mais il a décidé de rentrer et d’aider son pays.

Un jour il a appelé ses parents pour leur dire qu’il les verrait à l’heure du déjeuner. Fatma était toute enthousiaste de le revoir après sa longue absence (elle ne l’avait pas vu depuis son retour de Malaisie).

Mais cet après midi là, des hommes vinrent à sa porte avec le corps de son fils. Il venait d’être tué au combat. C’était le dernier jour de la révolution.

Accepter sa mort fut  très difficile pour Fatma. Heureusement, une famille vint s’ installer à côté de chez eux et les jeunes enfants lui ont apporté un grand réconfort. Cette semaine, le 21 mars, c’est la fête des mères en Libye. Pour de nombreuses mamans ce sera un jour de tristesse à cause des enfants qu’elles ont perdu lors de la révolution mais aussi dans les violences qui ont suivi. D’autres mamans vivent dans la peur, elles veulent garder leurs enfants en sécurité. Elles s’inquiètent chaque fois que leurs enfants partent à l’école ou vont faire des petites courses dans les boutiques avoisinantes.

Lisez   priez Matthieu 11:25-30


15-03-12 

Un Saul Contemporain?

“Eh bien moi je vous dis : aimez vos ennemis et  priez pour ceux qui vous persécutent. Ainsi vous deviendrez les fils de votre Père qui est dans les cieux. Car il a fait lever son soleil aussi bien sur les méchants que sur les bons, il fait pleuvoir sur ceux qui lui sont fidèles comme sur ceux qui ne le sont pas.”

Matthieu5:44-45

Abdullah est un musulman engagé et son but dans la vie est d’encourager les musulmans à être de meilleurs musulmans et de convertir les non-musulmans à l’Islam. Il travaille aussi pour un service de sécurité du gouvernement. Un jour son unité a arrêté Ayoub, un arabe étranger, croyant, accusé de prosélytisme. Le commandant de l’unité ordonne à Abdullah de frapper Ayoub. Abdullah interrompt ce qu’il fait et appelle son chef religieux :”..si je frappe ce chrétien, cela fera-t-il plaisir à Dieu dit-il ?”,”oui” fut la réponse. Ainsi Abdullah donna à Ayoub la correction de sa vie. Après tout, il voulait vraiment plaire à Dieu. Il a frappé Ayoub puis il revint le voir pour essayer de le convertir à l’Islam.

Une autre fois il lui fut demandé de confisquer la bible d’Ayoub. A nouveau il téléphona au chef religieux :”Cela fera-t-il plaisir à Dieu si je confisque la bible d’Ayoub?” “Oui” fut la réponse.

Relâché de la prison Ayoub a commencé à téléphoner souvent à Abdullah. Au début Abdullah n’était pas trop aimable. “Pourquoi Ayoub téléphone-t-il? Ne devrait-il pas me haïr au vu de tous les coups que je lui ai assénés.” Mais Ayoub ne mentionne pas les coups, il parle juste de l’amour de Dieu. Après quelques temps Abdullah s’ adoucit.

Quelquefois Abdullah parle de l’Islam, comment il sert Dieu et comment il prie. Ayoub lui parle de l’amour de Dieu et ce que représente une relation avec le Dieu vivant.

Abdullah connaît les quatre vingt dix neuf noms de Dieu dans le Coran. Il sait que Dieu est grand, puissant mais il ne sait pas que Dieu est amour et que Dieu l’aime.

Lisez, ,méditez et priez Actes 9:1-21


15-03-05

Los Temores de los Creyentes

 “A ustedes, mis amigos les digo que no teman a los que matan el cuerpo pero después no pueden hacer más. Les voy a enseñar más bien a quién deben temer: teman al que, después de dar muerte, tiene poder para echarlos al infierno. Sí, les aseguro que a él deben temerle.”

Lucas 12:4,5

 Ahmed es un nuevo creyente que creyó a través de un programa de televisión. Le anima saber que hay otros como él, y se conecta con ellos en internet, pero tiene demasiado temor para encontrarse con ellos cara a cara “cómo puedo saber que puedo confiar en ellos y que no me van a delatar a la policía?” pregunta.

Durante un tiempo de ayuno y oración de 3 meses por Libia, algunos creyentes extranjeros decidieron dedicarse 3 dias a enfocarse a romper el espíritu de temor. La semana siguiente algunos de ellos fueron arrestados y detenidos; hermanos egipcios fueron torturados, y uno murió como resultado de esto.

A partir de ese momento ha habido más reportes de personas que han sido matados o arrestados por causa de su fe. Llevar el nombre de Jesús en peligroso en Libia, y obedecer a la gran comisión puede costarle su vida. A algunos creyentes extranjeros  se los trata con más indulgencia pero los creyentes locales no tienen leyes que los protejan. (Es más, la ley los condena). Muchos creyentes temen que un miembro de su familia los mate como acto de “obediencia a Dios”. A veces un empleador le retendrá su salario a su empleado si sabe que éste es creyente. Algunos grupos religiosos pareciera que existen con el único propósito de matar a cualquier persona local que profesa creer en el nombre de Jesús. El temor impide a nuestros hermanos y hermanas creyentes a compartir las buenas nuevas y a reunirse.

Consideraría ayunar por los creyentes de Libia esta semana? Pídale al Espíritu Santo que le guíe en cómo romper el espíritu de temor que hay sobre los creyentes.

Lea, medite y ore Mateo 10:16-33


15-02-26

Images du Christianisme
“Que vos paroles soient toujours agréables et pleines d’intérêt, sachez répondre à chacun de la bonne manière.”
Colossiens 4:6

Fatima est une femme célibataire d’une vingtaine d’années qui habite dans une petite ville. Elle ne se présente jamais aux hommes sans un foulard sur la tête (sauf à son père, ses frères, ses neveux et un jour son mari). Lorsqu’elle sort elle préfère porter un long manteau qui couvre ses vêtements. Elle sait que la réputation d’une femme doit être préservée c’est pourquoi elle s’ habille modestement en inspirant le respect. Elle aime les traditions et les fêtes religieuses célébrées en communauté. De ce fait , elle se sent partie intégrante de sa famille, de la société libyenne mais aussi de la communauté musulmane élargie, disséminée dans le monde.

Fatima ne sait pas grand chose du christianisme mais ce qu’elle a été amenée à croire l’attriste : les chrétiens portent des vêtements qui ne cachent pas grand chose, ils boivent, ils fument et ils ont des relations sexuelles hors mariage. Sa famille déteste les rumeurs qui suggèrent que des personnes veulent christianiser la Libye. Ils détestent aussi l’idée que leur femme pourrait se promener en mini-jupe et fumer. Ils ne veulent pas que le style de vie corrompu des chrétiens présenté dans des films d’Hollywood intègre leur société.

Certaines femmes souhaiteraient une liberté plus grande concernant le port du foulard. Mais leur approche du christianisme est toujours négative, pour elle c’est quelque chose qui est tout simplement occidental.

Une révélation de qui est Jésus et de ce que l’on entend par “le suivre” est nécessaire pour les attirer à Lui. Comment leur donner une vision juste de Jésus par nos vies de croyants à l’intérieur et à l’extérieur de la Libye? Comment prier pour les expatriés chrétiens et les croyants locaux?

Lisez, meditez et priez Romains 12


15-02-19

Benghazi

“Rien de ce qui existe n’a été fait sans lui . En lui était la vie. Cette vie était la lumière des hommes.”
Jean 1 : 4

Benghazi, deuxième grande ville de Libye, se trouve à l’est du pays. Le 15 février 2011 , le porte-parole des victimes du massacre de la prison Abu Salim (1996) est arrêté. La petite manifestation calme qui suivit se termine deux jours plus tard dans la violence, la police a ouvert le feu tuant quatorze personnes. Ceci déclenche la révolution qui a conduit au renversement de Kadhafi et au chaos qui sévit toujours dans toute la nation .

Historiquement, les gens de Benghazi étaient connus pour les services qu’ils rendaient et la protection qu’ils accordaient aux indigents qui venaient à eux. Tout comme le vieux phare carré, célèbre monument de la ville, Benghazi servait de repère aux personnes qui étaient dans le besoin. Mais maintenant la ville est plus que jamais perdue spirituellement.

Depuis 2011, des membres de l’armée, de la police, des services sociaux, ont été tués de sang froid dans les mosquées, les écoles et même dans leur maison. Les combats se poursuivent quotidiennement opposant la milice et les groupes politiques. Beaucoup de sang innocent est versé.

Une femme exprime sa frustration après une nouvelle vague de combats : ” les immeubles sont en pierres et en ciment et nous pouvons les reconstruire. Mais les âmes des jeunes de Benghazi sont massacrées par des terroristes.”

Ces deux dernières années ont connu une recrudescence d’attaques et de tueries de croyants expatriés et d’églises. Beaucoup de chrétiens se sont soit enfuis, soit ils ont été forcés de quitter la ville et le pays.

Lorsque vous prendrez du temps cette semaine pour prier, demandez à Dieu d’exercer sa miséricorde à Benghazi. Demandez au Saint Esprit de révéler le destin de Dieu pour la ville et ses habitants.

Lisez, méditez et priez Esaie 59.


15-02-12

Quatrième Anniversaire

de la Révolution du 17 Février

“….Maintenant il nous a fait cette promesse : j’ébranlerai encore une fois non seulement la terre mais aussi le ciel. Les mots “encore une fois”montrent que les choses créées seront ébranlées et disparaîtront, afin que ce qui est inébranlable demeure”.

Khaled 30 ans, habite une ville à quelques heures de Tripoli. Quand la révolution a éclaté c’est avec enthousiasme qu’il s’ y est joint dans sa ville. Voilà ses commentaires quelques mois plus tard:”Ces mois passés ont été comme un enfer. La guerre, c’est vraiment horrible. J’ignorais cela auparavant. Kadhafi n’est pas humain, il est lui-même un diable. Plusieurs fois j’ai frôlé la mort. Nous avons combattu tous les jours pour rester en vie jusqu’à ce que les autres rebelles arrivent et nous sauvent. Ce jour fut un jour béni, le jour de notre victoire “.

Deux ans plus tard, découragé par la violence incessante, par les agressions contre les expatriés, il dit: “Certains de ces prétendus révolutionnaires ont commis, au nom de la révolution, les actes les plus sordides à l’égard des civils”.

Comme beaucoup d’autres Libyens , Khaled a voulu quitter le pays mais il a décidé de rester pour sa famille. Maintenant, trois ans plus tard la désillusion et le désespoir se sont installés: ” Ce qui est triste c’est que des innocents sont pris au piège dans des tirs croisés, comme si la vie humaine n’avait aucune valeur. Les gens ici souffrent tous les jours de vols à main armée, de balles perdues, etc…Je me rends compte que le problème n’était pas avec Kadhafi. Les Libyens sont “vides “, et lorsque l’occasion se présente ils vont dévoiler les ténèbres qui les habitent. Mais peut-être que c’est cela la nature humaine. Quelquefois je suis désespéré. Ressemblons nous à cela? Est-ce réellement la nature humaine? J’aimerais vivre dans un endroit en paix, sans guerre, sans haine. Je me sens perdu, fou dans cette situation , dans l’expectative; y-a-t-il une lumière à la sortie du tunnel?”

Lisez, méditez et priez Osée 2: 14 -23


15-02-05

Une vie pour la Jeunesse

“Moi, le Seigneur, je sais bien quels projets je forme pour vous; et je vous l’affirme : ce ne sont pas des projets de malheur, mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir à espérer”
Jérémie 29: 11

Cette violence constante depuis la révolution a un impact sur les enfants de Libye, elle enferme leur vie dans un climat de peur.

Ahmed a 13 ans. Il est en classe et rédige ses examens finaux. Une bombe éclate à deux pâtés de maisons, c’est tellement habituel qu’il lève juste la tête et pousse un soupir. Mais quelques jours plus tard un avion militaire vole à très basse altitude au-dessus de l’école, lui et ses camarades se baissent très vite et ont des sueurs froides. Ils pensaient être soumis à une attaque.

Mahmoud, son frère de 15 ans, s’est endormi en classe et lorsque le maître a frappé son bureau avec sa règle pour le réveiller, il a éclaté en sanglots.

Dans des temps plus sûrs, Ahmed était habitué à jouer au football dans la rue avec ses amis. Maintenant ses parents ne lui permettent plus de sortir. Ils ont peur qu’il se fasse kidnapper. Quelquefois son père s’assied dehors avec des voisins, dans ce cas ses amis et lui peuvent jouer sous la surveillance de leur père.

Comme toutes les familles qu’il connaît, la famille d’Ahmed possède des armes à feu pour se protéger. Même Mahmoud son frère se promène avec un pistolet.

Ahmed s’ ennuie à la maison. Il est furieux, frustré. Il ne peut rien faire pour changer la situation. Quelquefois il voudrait frapper quelqu’un pour se débarrasser de cette rage qui est en lui. L’autre jour quand son copain lui a pris son stylo préféré, il a éclaté. Il sentait qu’il était prêt à tuer son ami si l’enseignant n’était pas intervenu.

Lisez, méditez et priez Esaie 11: 1-10


15-01-29

Les Berbères

“Si le Fils vous rend libres, vous serez alors vraiment libres “.
Jean 8: 36

“Salaam ” pensait être le seul membre de la tribu des Amazighs à connaître Jésus. Dans son village et sa région de Libye tous les autres étaient musulmans non-arabes.

Imaginez la surprise de “Salaam” quand un jour, il rencontra deux croyants en Jésus d’un pays voisin qui parlaient sa langue. Des larmes de joie coulaient sur son visage alors qu’ils s’ entretenaient aisément les uns avec les autres. Ces frères s’entretenaient sur le fait que des centaines d’Amazighs étaient devenus chrétiens dans le pays voisin.

Les Amazighs, connus aussi sous le nom de “Berbères” furent les premiers habitants d’Afrique du Nord.
Les Berbères libyens habitent des villes dans les montagnes de Jabal Nafusa, le long de la côte en Tripolitaine et dans des oasis en Cyrenaique et Fezzan. Beaucoup de Libyens qui se réclament d’une descendance arabe présentent également des traces d’ancêtres berbères.

Depuis la révolution de 2011, les Amazighs en Libye ont exhibé leur drapeau et ont enseigné la langue Tamazight à leurs enfants. Sur leur drapeau, leur emblème les définit comme “un peuple libre et noble”.C’est un peuple très travailleur et plein d’espoir.

Avant l’arrivée de l’Islam, les Amazighs étaient chrétiens, juifs ou polytheistes.Aujourd’hui la majorité des Amazighs sont musulmans cependant certains reconnaissent que cette religion leurs fut imposée il y a des centaines d’années.

Lisez, méditez et priez Jean 4:1 -42


15-01-22

Derna

Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres humains , mais contre les puissances spirituelles mauvaises du monde céleste, les autorités, les pouvoirs et les maîtres de ce monde obscur.
Éphésiens 6: 12

Derna est un port à l’est de la Libye. Il est situé entre les Montagnes Vertes, la mer Méditerranée et le désert. La ville compte plus de 100 000 habitants d’origines variées.

C’est une forteresse pour les groupes radicaux tels que Ansar al-Sharia, organisation considérée comme terroriste par les Nations Unies. En avril 2014, une branche de ce groupe a annoncé que la sharia était instituée à Derna. Un groupe s’est auto-proclamé ” Conseil de la Shura de la jeunesse islamique de Derna” . Il a ouvert des tribunaux islamiques et créé une force de police religieuse dans la ville. Des dizaines de membres cagoulés en treillis paradent régulièrement en pick- ups, brandissant des lance-roquettes et de l’armement lourd et exhibant le drapeau noir et blanc des jihadistes. En août le Conseil de la Shura a posté une vidéo sur internet, elle montrait l’exécution publique d’un Egyptien accusé de meurtre dans un stade de football de Derna.

Derna a une longue histoire d’islamisme radical derrière elle. Cet islamisme a été marginalisé sous Kadhafi, et plus que toute autre ville au Moyen Orient, il a pourvu Al Qaida en Irak en combattants étrangers. De nombreux combattants ont été enrôlés en Syrie par l’Etat Islamique. La majorité des jihadistes plus âgés en Libye sont d’anciens membres d’Al Qaida et il y a une sorte de combat idéologique entre eux et les partisans de l’Etat Islamique.

En novembre 2014, certaines factions ont prêté serment de fidélité à l’Etat Islamique (et à son chef Abu Bakr Al Baghdadi ), mais l’on ignore exactement de qui il s’agit et la nature de l’aide qu’ils reçoivent. Durant ce même mois, dans la ville on a trouvé le corps décapité de trois activistes anti-état islamique. Ces trois personnes avaient transmis des informations sur la ville par les réseaux sociaux , ils furent kidnappés quelques semaines auparavant. Il semble que spirituellement la ville soit plus profondément ancrée dans les ténèbres.

Passez du temps dans la louange et l’adoration alors que vous présentez Derna devant le trône de Dieu, invitez Sa vérité et Sa lumière dans la ville.
Demandez à l’Esprit Saint de révéler le coeur de Dieu aux habitants et aux groupes extrémistes.
Quels sont Ses objectifs et Ses plans pour eux.
Vous pouvez envoyer des paroles ou des textes de l’Ecriture que vous recevez à info@pray4libya.net ou sur nos pages Facebook et Twitter.
Lisez, méditez et priez 2 Chroniques 20: 15 à 22


15-01-15

Semences pour L’éternité

“La pluie et la neige tombent du ciel, mais elles n’y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l’avoir rendu fertile, sans avoir fait germer les graines. Elles procurent ainsi ce qu’il faut pour semer et ce qu ‘il faut pour manger.
Eh bien, il en est de même pour ma parole, pour ma promesse: elle ne revient pas à moi sans avoir produit d’effet, sans avoir réalisé ce que je voulais, sans avoir atteint le but que je lui avais fixé.”
Esaie 55: 10 -11

Les racines de l’Evangile en Libye remontent à 2000 ans. Nous voyons des gens du pays participer au récit de l’Evangile. Il y avait Simon de Cyrene ( Cyrene est à l’est de la Libye) et aussi les personnes présentes à la Pentecôte. Aujourd’hui, les ruines anciennes en Libye sont le témoignage silencieux de la présence de l’église primitive.

Dans les temps modernes l’Evangile a été semé de différentes manières. La vérité sur Jésus a été partagée, certaines personnes ont reçu des portions de l’Ecriture, d’autres furent touchées par la prière des croyants. Certains semeurs ont payé un lourd tribut pour ces semailles.

Des touristes visitaient l’une des villes où subsistent des vestiges de l’église primitive. Ils rencontrèrent un jeune croyant. Il fut étonné d’entendre que la Libye était mentionnée dans la Bible ( livre des Actes ). Il leur demanda si Simon de Cyrene était originaire de “leur” Cyrene. Il était très fier et encouragé que son pays soit cité dans les Ecritures.

Comment prier pour la semence qui a été semée ? Demandons à l’Esprit Saint de nous montrer comment intercéder pour la semence de l’Evangile en sommeil depuis si longtemps.

Lisez, meditez et priez Ezechiel 47


15-01-08

Proclamation
“Portes, relevez vos linteaux!
Haussez vous portails éternels
Pour que le grand Roi fasse son entrée !
Qui est ce grand Roi?
C’est le Seigneur, le puissant héros,
Le Seigneur, le héros des combats !”
Psaume 24:7-8

Alors qu’elle était assise dans sa cellule au poste de police, ignorant qu’elle allait passer en justice, une croyante persécutée sentit qu’elle recevait de Dieu le psaume 24 pour prier pour la Libye.
Plus tard, lorsque les gardes la conduisirent au Palais de Justice, elle vit un graffiti sur un mur ” Lève la tête, o Libye “.Dieu n’a pas oublié la Libye.Il a de bons plans pour le pays.
Proclamez le le nom de Dieu sur la Libye et sur son peuple et invitez la Lumière dans le pays.
Appelez les vaillants hommes de ce pays et de ce peuple.Faites signe aux hommes et aux femmes de paix d’ouvrir la porte à l’Evangile et d’accueillir le Roi des rois.
Avez -vous reçu des promesses précises pour ce précieux pays? Mentionnez les dans la prière ou demandez au Saint Esprit de vous donner un texte ou des promesses à exprimer en priant.
Vous pourriez proclamer la grandeur de Dieu et sa puissance sur la Libye par des chants de louange et d’adoration.
Lisez, meditez et priez Esaie35